Aller au contenu
MesFinances.be » Prêt hypothécaire » Simulation prêt hypothécaire » prêt de 150 000 euros sur 20 ans

Prêt de 150 000 euros sur 20 ans

Vous souhaitez acheter un appartement ou une maison et désirez contracter un prêt hypothécaire pour ce projet immobilier ?
Avec Mes-Finances, consultez les démarches à suivre afin de savoir si vous êtes éligibles pour un crédit hypothécaire de 150 000 euros sur 20 ans

prêt 150 000 euros sur 20 ans

Assurez-vous d’avoir le salaire minimum requis

Vous avez un projet immobilier et nécessitez un crédit hypothécaire. Un prêt de 150 000 sur 20 ans vous semble être la formule idéale.
Afin d'en être sûr, assurez-vous tout d’abord d’avoir les revenus mensuels adaptés.

En effet, lors de l’analyse de votre demande de prêt, l’organisme prêteur vérifiera votre capacité d’emprunt.
La capacité d’emprunt est la part de votre salaire qui sera consacrée au remboursement de votre crédit. Elle est exprimée en pourcentage, et ne doit idéalement pas dépasser 33%.
Cette "règle du ⅓” n’est pas une obligation légale. Cependant, la majorité des organismes bancaires s’y réfèrent lorsqu’ils étudient des demandes de crédit hypothécaire.

Salaire mensuel netMensualité maximale (33%)Prêt sur 20 ans
1894 €625 €150.005 €

En suivant la règle du ⅓, le salaire net minimum requis pour l’obtention d’un prêt de 150.000 euros sur 20 ans est de 1894 euros sur base du taux moyen lors de notre simulation.

Calculez votre reste à vivre avec un prêt de 150 000 euros sur 20 ans, votre confort de vie en dépend !

Le reste à vivre est le montant mensuel restant après remboursement du crédit.
Cet élément sera lui aussi analysé par l’organisme prêteur, car il est représentatif de votre capacité de remboursement.

En effet, si votre reste à vivre est bas, il y a plus de risques que vous soyez dans l'incapacité de payer votre mensualité. Surtout en cas de dépenses inattendues qui pourraient être engendrées par une maladie ou un accident.
À l'inverse, un revenu mensuel élevé induit un reste à vivre important, et ainsi moins de risques de défaut de paiement.

Un reste à vivre important peut parfois vous permettre de bénéficier d’une capacité d’emprunt maximale supérieure.

Calculez le coût total de votre prêt de 150 000 euros sur 20 ans

Le coût de votre crédit ne se limitant pas au montant du capital emprunté majoré des intérêts, il est primordial que vous calculiez ce qu’il vous coûtera à terme.

Les frais liés à votre crédit hypothécaire (lien) sont nombreux. Frais administratifs, souscriptions aux assurances… Le montant de ces frais varie en fonction de l’organisme financier choisi ainsi que de votre situation. Par exemple, si vous êtes senior emprunteur, la souscription à une assurance décès sera plus chère.

Les taux d'intérêts varient eux aussi de façon conséquente en fonction de la formule de votre crédit et de l’organisme prêteur. Pour un prêt de 150 000 euros sur 20 ans, ils étaient de 1,30% à 2,95% le jour de notre relevé. Cela engendre des sommes totales d’intérêts payés bien différentes :

Taux TAEG*Total intérêts Mensualité
pour un prêt de 150 000 € sur 20 ans
1,30% offre finday20 299,19 €710,10 €
2,62% offre Fintro42 330,74 €803,65 €
2,95% offre CPH48 052,34 €828,15 €

* Le taux TAEG (taux annuel effectif global) comprend le taux bancaire de votre crédit mais aussi les frais qui y sont liés. Il s’agit donc d’une information primordiale lorsque vous comparez les offres de prêts. Les taux ont été pris en exemple à une date fixe et ne sont pas mis à jour.

Dans cet exemple, comptez qu’un crédit hypothécaire de 150 000 € sur 20 ans vous coûtera 36 893 € en moyenne.

Attention, vous pouvez toujours négocier les taux d'intérêts qui vous sont présentés. Une négociation réussie commence par la préparation d’un bon dossier.

Préparez un bon dossier

Afin de vous assurer l’octroi d’un prêt de 150 000 euros sur 20 ans, la présentation d’un bon dossier aux organismes prêteurs est primordiale.

Il faut que vous soyez en mesure de les rassurer quant à votre capacité de remboursement.
Pour ce faire, nous vous conseillons de mettre en avant les arguments suivants :

  • Votre taux d’endettement est faible
    Comme nous l’avons vu plus haut, votre capacité d'emprunt, ou taux d’endettement, ne devrait pas dépasser 33%.
    Un taux d’endettement bas (15% ou moins) est donc certainement un argument de force.
  • Vous bénéficiez d’un revenu mensuel élevé
    Un revenu mensuel élevé est synonyme d’un reste à vivre important. Diminuant ainsi les risques de défaut de paiement.
  • Votre apport personnel est élevé
    Un apport personnel de minimum 10% est aujourd’hui obligatoire. Si vous êtes en mesure de fournir un apport personnel élevé, de 30% ou plus, cela rassurera l’organisme prêteur quant à votre engagement et vos ressources financières.
  • Vous n’avez aucun litige à votre actif
    Faites preuve de l’absence de découvert sur vos comptes en banques, l’organisme prêteur y sera sensible. Il en va de même pour l’absence de litige en cas de crédit contracté par le passé.