Aller au contenu
MesFinances.be » Prêt hypothécaire » Guide: bien négocier le prêt hypothécaire

Négocier un prêt hypothécaire

Vous êtes à la recherche du crédit hypothécaire le plus avantageux possible pour l’acquisition de votre bien immobilier ?
Quels éléments pouvez-vous espérer négocier ?
Quels arguments sont à présenter à l’organisme prêteur en vue d’une négociation réussie ?
Mes-Finances vous assiste afin de négocier au mieux votre prêt hypothécaire.

négocier un prêt hypothécaire

Que pouvez-vous négocier lorsque vous contractez un crédit hypothécaire ?

Lorsqu’on parle crédit hypothécaire, on pense bien sûr tout d’abord au taux d'intérêt qu’il faudra verser à l'organisme prêteur.
Bien que ce taux fasse évidemment partie des éléments à négocier lorsque vous contractez votre prêt, il est néanmoins loin d'être le seul !
Passons en revue les différents éléments que vous pouvez essayer de négocier avec l’organisme bancaire :

Le taux d'intérêt de votre crédit

La négociation du taux d'intérêt de votre crédit peut vous faire réaliser des économies considérables. En effet, une différence d'à peine 0,1% est déjà très conséquente.
Voyons cela en exemple :

Crédit de 150.000 euros sur 20 ans
Taux d'intérêt Montant total à rembourser
Taux de 1,9% 180.141 euros
Taux de 1,8% 178.481 euros
Économie réalisée = 1660 euros

La durée de votre crédit

Plus la durée de votre crédit est courte, au moins vous devrez payer d'intérêts. Cependant, votre mensualité sera plus élevée, car vous devrez effectuer votre remboursement plus vite.

Vous pouvez négocier la durée de votre crédit en faisant valoir votre reste à vivre. Ceci afin de trouver la solution qui vous convient le mieux.

Le mandat hypothecaire

Lorsque vous contractez un crédit hypothécaire, l’organisme bancaire vous demande presque toujours d'hypothéquer un bien en garantie.

Notez qu’il n’est pas toujours nécessaire de prendre cette hypothèque sur base de la totalité du montant de votre crédit.
Vous pouvez en effet essayer de négocier l’obtention d’un mandat hypothécaire. Et ce, pour un montant aussi élevé que possible.

Le mandat hypothécaire ne nécessitant pas de droits d'hypothèque ou d’enregistrement, il peut vous permettre d'économiser des frais de façon considérable.

Les assurances

Des assurances sont presque toujours contractuellement obligatoires lorsque vous contractez un crédit hypothécaire. Il s’agit, dans la plupart des cas, des assurances incendie et solde restant dû.
Prenez le temps de comparer et de négocier le taux de ces assurances auprès de différents organismes. Vous n'êtes pas tenus de souscrire à ces assurances dans le même organisme que celui de votre crédit hypothécaire.

Les frais de dossier

Les frais de dossier sont aujourd’hui légalement plafonnés à 500 euros.
Ces frais peuvent varier de façon considérable d’un organisme bancaire à l'autre et peuvent, eux aussi, être soumis à une négociation.

Quels arguments présenter pour une négociation de prêt hypothécaire réussie ?

Bien négocier votre prêt hypothécaire nécessite la présentation d’arguments solides à l’organisme prêteur.
Nous vous conseillons donc de préparer un dossier complet dans lequel les points suivants peuvent être mis en valeur :

Taux d’endettement faible

Le taux d’endettement est le pourcentage du revenu mensuel utilisé pour rembourser le crédit.
Le taux d’endettement recommandé est de maximum 33%. Il ne s’agit pas là d'une obligation légale, mais au-delà de 33%, la majorité des organismes bancaires vous refusera l’octroi d’un prêt.

Un taux d’endettement en dessous de 15% est donc un argument de force. Car il est signe d'une capacité de remboursement mensuel élevée.

Revenu mensuel important

Lorsqu’un organisme prêteur évalue votre demande, votre reste à vivre est également analysé.
Le reste à vivre est votre solde restant mensuel après remboursement de tout crédit éventuel.

Si votre reste à vivre est bas, cela signifie qu’il y a plus de risques que vous ne soyez pas en mesure de payer votre mensualité. Notamment en cas de dépenses inattendues (maladie, accident,...).
À l'inverse, plus votre revenu mensuel est élevé, plus votre reste à vivre sera important, et moins le risque de défaut de paiement est grand. C'est la que peut intervenir la durée du prêt, en l'allongeant vous diminuerez les mensualités mais attention au coût total du crédit qui augmentera.

Apport personnel élevé

Afin d’obtenir un crédit hypothécaire, un apport personnel est aujourd’hui obligatoire. Cet apport doit être de minimum 10% s’il s’agit de votre premier bien immobilier et de minimum 20% dans le cas contraire.

Un apport personnel élevé, c'est-à-dire de 30% ou plus, est un argument de taille pour bien négocier votre prêt hypothécaire.
Il fait en effet preuve de vos ressources financières et de votre engagement.

Aucun litige à votre actif

Si vous avez déjà contracté des prêts dans le passé et les avez toujours remboursés à temps, nous vous conseillons d’en fournir la preuve à votre organisme de crédit hypothécaire.

L’absence de litige avec tout organisme bancaire de même que l’absence de tout découvert sur votre compte en banque prouve au prêteur votre bonne gestion financière.

Quelques conseils supplémentaires

Faites attention aux pratiques de ventes liées

Les assurances liées au crédit hypothécaires sont trop souvent contractuellement obligatoires. Néanmoins, vous n'êtes pas obligé de les contracter dans le même organisme que votre crédit hypothécaire.
Des taux d'intérêt très bas cachent parfois des souscriptions à l'assurance aux taux plus élevés que la moyenne.
Vérifiez donc toujours bien le coût global de l’offre de crédit qui vous est proposée, comparez et négociez !

Faire jouer la concurrence pour obtenir le taux le plus bas

Prenez le temps de présenter votre dossier à différents organismes bancaires.
Une fois les premières offres reçues, vous pouvez tenter de négocier l’offre de prêt hypothécaire qui vous convient le mieux en présentant l’offre de taux éventuellement plus bas d’autres organismes.

Rappatriez ses comptes et devenir client

Si vous négociez votre offre de crédit hypothécaire dans un autre organisme bancaire que le votre, vous pouvez proposer d’y ouvrir un compte.

Les banques sont en effet sensibles à cet argument car en devenant client vous leur assurez l’utilisation de certains de leurs autres services.
Vous pouvez alors espérer une réduction de 0,10% à 0,20% sur le taux de votre prêt hypothécaire.