Aller au contenu
MesFinances.be » Prêt hypothécaire » Frais liés au crédit hypothécaire

Les frais liés au crédit hypothécaire

Avant de contracter votre crédit hypothécaire, il est important que vous calculiez ce qu’il vous coûtera à terme.
Outre le capital emprunté majoré des intérêts, d’autres frais liés au crédit hypothécaire sont à prendre en compte.

Lorsque vous contractez un prêt hypothécaire, celui-ci doit être enregistré par un notaire.
Cela entraîne de nombreux frais. Les frais liés au crédit hypothécaire doivent être payés en partie à l'organisme financier prêteur, et en partie au notaire.

Les frais liés au crédit hypothécaire à verser à l'organisme financier prêteur

Les frais de dossier

En vue de contracter votre hypothèque, l’organisme financier vous facture des frais de dossier.
Notez que depuis le 1er avril 2017, ces frais ont une limite maximale légale de 500 euros.
S’il s’agit d’un crédit pont sans hypothèque (voir les différents types de prêts hypothécaires), le plafond légal s'élève alors à 300 euros.

Les frais d’expertise

L’expertise détermine la valeur générale du bien que vous donnez en hypothèque. Elle garantit à l’organisme prêteur que la valeur du bien hypothéqué est suffisante pour les rembourser en cas de vente forcée pour faute de paiement.
L’organisme bancaire se réserve généralement le droit de choisir l’expert.
Le coût de cette expertise s'élève à quelques centaines d’euros.

Les frais d'assurance

En vue de contracter un crédit hypothécaire, la souscription à certaines assurances vous sera souvent imposée par l'organisme prêteur.
Bien qu’il puisse s’agir d’une obligation contractuelle, vous êtes libre de souscrire à ces assurances dans l’institution de votre choix.

En savoir plus sur les assurances liées au prêt hypothécaire

Les frais administratifs

Ces frais sont liés au traitement de votre demande. Ils ne sont généralement dus que dans le cas où une offre écrite vous parvient.

Les frais liés au crédit hypothécaire à verser au notaire ou frais d’acte

La conclusion de l’acte de votre crédit hypothécaire engendre également des frais que vous devrez verser au notaire.
Ces frais sont globalisés en une provision que vous devrez payer le jour de l’acte, à l'étude du notaire.

Les frais de notaire comprennent :

Le droit d’enregistrement

Le droit d’enregistrement est calculé au taux de 1% sur le montant garanti par votre hypothèque. À cela s'ajoutent des frais complémentaires appelés "dépendances". Ces dépendances sont elles aussi calculées selon un pourcentage du montant emprunté qui varie selon les régions. Le montant total représente une taxe qui sera versée par le notaire à l'État.

=> en savoir plus sur les droits d’enregistrement

Le droit d'hypothèque ou droit d’inscription hypothécaire

Le droit d'hypothèque est une taxe fixée à 0,3% et versée à l'État.

Les frais d’hypothécaire ou de rétribution

Il s’agit d’une somme forfaitaire versée à l'État pour l'exécution des formalités liées au crédit hypothécaire.

Les honoraires notariés

Les honoraires notariés sont la rétribution financière pour l’ensemble des prestations du notaire. Ces honoraires sont fixés par la loi.

Les frais administratifs

Les frais administratifs englobent tous les autres frais nécessaires à la rédaction de votre acte de crédit (timbres fiscaux, recherches urbanistiques, extraits cadastraux,...).

En savoir plus:  l'évaluation des frais de notaire liés au crédit hypothécaire

Vente immobilière : quels frais sont à la charge du vendeur ou de l’acheteur ?

Lors de la vente d’un bien immobilier, de nombreux types de frais d’achat sont à prendre en charge.

Ces frais peuvent comprendre :

  • Des frais d'acquisition
  • Des frais liés au crédit hypothécaire
  • Des frais administratifs
  • Des honoraires notariés

Au total, ces frais d’achat s'élèvent en moyenne à 15% du prix de vente.

Quels sont exactement ces frais et qui doit les prendre en charge ? Pour en savoir plus retrouvez la répartition des frais d'acquisition entre l'acheteur et le vendeur.

L’importance du tableau d’amortissement

Une fois votre crédit octroyé, vous recevrez le tableau d’amortissement de celui-ci.
Ce tableau vous permet de connaître en détail les modalités de votre remboursement et ce, à tout moment.

De quoi s’agit-il exactement ? Comment le lire ? Quelle est la différence entre intérêt et capital ? Retrouvez tous les détails sur le tableau d'amortissement