Aller au contenu
MesFinances.be » NeoBanques

Comparatif Néobanque 2021

La néobanque est une banque qui est à 100 % digitale. Elle ne possède pas de relais physiques, c’est-à-dire d’agences et de guichets. L’ensemble de vos opérations est piloté principalement depuis votre smartphone.

Ses atouts résident dans ses tarifs moins onéreux et sa capacité de réactivité plus performante que la banque classique. Elle est un peu différente des banques dites « mobiles », comme nous l’évoquerons plus bas.

Les coups de coeurs de la rédaction
néobanque n26
néobanque Revolut
bunq logo color

Quelles sont les différences fondamentales entre une banque classique et la néobanque ?

Une structure plus légère

La néobanque est issue de la FinTech, un terme formé par la contraction entre les mots « finance » et « technologie ». Cette industrie financière qui utilise la technologie pour améliorer les activités financières n’est pas née avec les smartphones. Elle commence à être expérimentée dans les années 80/90. Elle « bénéficie » ensuite de la crise de 2008 pour commencer à réellement se développer. Avec l’explosion des smartphones, la FinTech peut enfin devenir une activité B2C (Business To Consumer) de grande envergure. Elle fournit alors des services financiers aux particuliers.

Les startups ne s’y sont pas trompées et elles se sont rapidement engouffrées dans la création de néobanques. Le premier argument est de coûter moins cher qu’une banque classique. Leur constat est simple : tout le monde possède un compte bancaire. La première plainte des clients concerne les frais dont ils ne savent jamais à quoi ils correspondent. 

"Avec la néobanque, pas de frais injustifiés, les tarifs sont transparents et sans surprise"

La gratuité des néobanques ou presque

Ce qui compte pour beaucoup dans ce système économique, c’est d’abord l’absence de relais physiques. Les agences bancaires représentent un investissement colossal en moyens matériels et humains. Il faut couvrir le territoire national de la banque, puis les autres pays dans lesquels elle s’implante, ce qui complique encore la situation. La néobanque ne possède aucune structure régionale, même si elle a du personnel pour gérer ses activités, ainsi que le conseil au client. Ses frais n’étant pas les mêmes, elle peut se permettre de réduire ses coûts.

Vous verrez souvent des slogans qui vous vantent la gratuité des néobanques. Cependant, tout ne peut pas être gratuit. Il s’agit d’organismes de paiement, pas d’organisations philanthropiques. Les néobanques sont toujours moins chère qu’une banque classique. Mais vous devez payer dès que vous sortez du pack de base et que vous souhaitez accéder à des services plus étendus. En effet, ces néobanques ne pouvant se rémunérer sur les crédits et les prêts hypothécaires; elles doivent trouver des sources de revenus pour vivre.

Une gestion plus facile

La néobanque se distingue également par sa simplicité. Vous pouvez créer un compte en quelques minutes depuis n’importe quelle partie de monde. Si certaines banques demandaient à une époque des conditions de revenus, ou des obligations comme y domicilier vos salaires, grâce à la pression de la concurrence, ce n’est plus vraiment le cas aujourd’hui.

"Vous pouvez créer un compte en quelques minutes depuis n'importe quelle partie du monde"

Vous gérez tout votre compte depuis votre smartphone et parfois depuis votre ordinateur. Votre carte bancaire vous permet les mêmes opérations chez les commerçants, au distributeur de billets et pour les achats en ligne.

Des frais de change gratuits, ou pour le moins réduits

Les frais de change peuvent être gratuits ou à moindre coût en tout cas, si l’on compare à une banque classique. Vous pouvez effectuer des achats dans le monde entier, sans que ne vous soient facturés des frais prohibitifs, même en dehors de la zone euro. Si vous voyagez beaucoup ou que vous êtes un expatrié, un compte dans une néobanque devient encore plus intéressant.

Attention cependant aux limites que peuvent fixer la néobanque. Si les retraits à l’étranger sont peu ou pas soumis aux frais, un seuil peut être fixé. Au-delà, vous paierez des frais comparables à ceux d’une banque classique.

Pour les transferts d’argent à l’étranger, la néobanque se contente de répercuter les frais que lui impute la banque étrangère, sans en ajouter, ce qui est plus intéressant qu’avec une banque traditionnelle.

Si vous êtes expatrié ou que vous voyagez beaucoup, interrogez-vous sur les limites fixées et les frais engendrés. Certaines néobanques vous proposent des packs plus haut de gamme, payants, mais qui relèvent les seuils et vous évitent bien des frais. À vous de faire le calcul selon votre situation personnelle.

Des fonctionnalités intéressantes, le point fort de la néobanque

Les applications sont bien logiquement le point fort des néobanques. Elles regorgent de fonctionnalités intéressantes, parfois gadget, mais toujours simples à utiliser. Vous accédez à un historique détaillé, pouvez ajouter des photos aux preuves de paiement, arrondir au montant supérieur pour vous constituer une cagnotte, partager une addition, accéder à un coffre-fort virtuel dans lequel vous stockez vos données précieuses, etc.

Pour autant, il ne faut pas sous-estimer la capacité des banques historiques à s’adapter au monde digital. Elles travaillent d’arrache-pied pour améliorer leurs services en ligne. Les espaces personnels sur Internet sont aussi flexibles et accessibles sans être un professionnel de l‘informatique, tout comme leurs applications smartphone, de plus en plus performantes.

La néobanque est-elle sûre ?

L’argent que vous déposez sur le compte d’une néobanque est autant en sécurité que sur un compte dans une banque traditionnelle. Il vous suffit de vérifier que la néobanque que vous choisissez possède une licence bancaire. Votre argent est donc dans ce cas garanti en cas de faillite de la banque.

Les néobanques sont suivies de près par les autorités financières de surveillance. Leurs pratiques sont épiées à la loupe, ce qui les oblige à mettre en place les outils les plus performants pour lutter contre les failles de sécurité et bloquer tous les systèmes de blanchiment d’argent.

Banque en ligne ou néobanque

Banque en ligne, banque mobile, banque digitale, néobanque : les termes ont un peu tendance à être pris les uns pour les autres alors qu’il existe des nuances. Les banques en ligne sont des filiales de grands groupes, alors que les néobanques sont indépendantes.

À l’origine, les néobanques sont uniquement des établissements de paiement, alors que les banques en lignes sont des établissements crédit. Cela implique qu’avec la seconde, vous accédez à des services complémentaires au simple compte bancaire : autorisation de découvert, produits complémentaires, comme les comptes épargnes réglementés ou non, les assurances-vie, les crédits à la consommation ou pour habitation, etc. Cependant, rien n’est jamais gravé dans le marbre et les néobanques commencent à se diversifier, grâce à l’obtention d’un agrément bancaire.

Les banques en ligne qui sont issues de la banque traditionnelle qui se sont toutes modernisées et proposent un espace personnalisé à leurs clients sur Internet, ainsi qu’un accès via une application smartphone.