Aller au contenu
MesFinances.be » Investissement » Investir sur les marchés alternatifs

Investir sur les marchés alternatifs

Les marchés alternatifs, visant des rendements non liés aux marchés financiers, peuvent constituer une diversification intéressante de vos investissements. Soyez cependant prudent ! Un marché alternatif n’est pas l’autre et il peut parfois s'avérer compliqué de s’y retrouver parmi les offres très diversifiées.

Les marchés alternatifs

Qu’est-ce qu’un marché alternatif ?

Alternative aux produits d'investissement classiques tels que le bon de caisse ou le compte d'épargne, un marché alternatif vous permet d’investir dans des biens divers et variés tels que l’art, l’immobilier, le vin, les voitures de collection,les montres de luxe et encore bien d’autres.

La majorité des placements alternatifs présentent les caractéristiques suivantes :

  • Les produits sont proposés tels des placements, souvent avec une promesse de rendement qui dépasse (de loin) celui d’un produit d'épargne ou d’un autre placement classique.
  • En tant qu’investisseur, vous devenez proprietaire du produit sous-jacent (bien immobilier ou mobilier), mais vous le donnez ensuite en garde et n’en avez donc pas vous-même la jouissance.

Il convient tout de même d’être prudent avec ces produits d’investissement alternatifs. Car si placer de l’argent dans des biens physiques peut sembler rassurant, les arnaques dans ce secteur sont malheureusement fréquentes.

Le marché de l’immobilier

La Belgique propose de nombreuses solutions d’investissement dans le secteur de l’immobilier et ce marché présente d’importants avantages pour toute personne désireuse d’y investir.L'économie du pays est de fait, depuis quelque temps déjà, en plein essor et a rendu le marché de l’immobilier attrayant pour les professionnels comme pour les particuliers.
Ceci se manifeste notamment par une baisse des taux d'intérêts des prêts immobiliers, donnant ainsi au plus grand nombre la possibilité de pouvoir se constituer un patrimoine.

marché immobilier

De la SICAFI à l'investissement immobilier locatif, retrouvez toutes les manières d'investir dans l'immobilier

Le marché de l’art

Dans le cadre d’une diversification de patrimoine, œuvres d’art anciennes ou contemporaines mais aussi sculptures, bijoux ou encore livres anciens peuvent être considérés comme des produits de placement alternatif.

Le marché de l’art mondial, particulièrement sensible à la conjoncture économique, n’a pas été épargné par la récente crise sanitaire. En effet, d'après une étude menée par la Fédération nationale des Caisses d'Épargne, les ventes d'œuvres d’art dans le monde ont chuté de 22% en 2020 !
Cependant, ce marché s’est relevé de façon spectaculaire et les grandes transactions sont aujourd’hui de retour.

« Des prix records ont été atteints dans des ventes d’art moderne et d’art contemporain, tant pour des noms confirmés, comme Picasso ou Basquiat, que pour des artistes émergents utilisant le support de l’art digital et des NFT », explique Guillaume Cerutti, CEO de Christie’s.

L’achat d’une œuvre d’art peut bien évidemment être motivé par des raisons sentimentales ou esthétiques. Mais nombreux sont ceux qui l’acquièrent à titre d’investissement.

Entre 2018 et 2019, quelque 71.400 œuvres d’art contemporain ont été vendues aux enchères dans le monde pour un montant total de 1,7 milliards de dollars.

L’art peut de fait constituer une alternative aux produits d’investissements classiques afin de générer, sous condition d’une augmentation de la valeur de l'œuvre, une éventuelle belle plus-value.

En voici la preuve en deux exemples : en 2017, “Salvator Mundi”, tableau de Léonard de Vinci, a été vendu aux enchères pour un montant record de 382 millions de dollars. En œuvre contemporaine, le tableau “In This Case” de Jean-Michel Basquiat s’est vendu pour par moins de 93,1 millions de dollars en 2021.

Notez qu'au-delà de ces enchères ultra médiatisées et multimillionnaires, le marché de l’art reste un secteur d’investissement relativement étroit. Toujours selon l'étude des Caisses d'Épargnes, l’essentiel des ventes en volume réalisées dans ce marché ne dépassent pas la dizaine de milliers d’euros.

Investir dans des œuvres anciennes ou contemporaines d’artistes jouissant d'une grande renommée limite de façon conséquente les risques liés à cet investissement. Cependant, en vue de l'acquérir, il vous faudra alors déjà disposer de fonds très importants.

De nombreuses œuvres d’art contemporain sont encore disponibles à des montants modestes. Mais ce type d’investissement est plus risqué, car les tendances peuvent évoluer et rien ne peut vous garantir la rentabilité d’un tel placement.

Le marché des montres de luxe

Toujours dans le cadre d’une diversification de portefeuille, les montres de luxe ont elles-aussi leur place dans le secteur des marchés alternatifs.

À l’instar d’un investissement dans l’or, l'acquisition d’une montre de luxe peut être considérée comme un investissement dans une valeur refuge.
Comme il n’existe pas encore de Trackers pour ce marché spécifique, afin de pouvoir investir dans le marché des montres, vous n’avez d’autre choix que de vous procurer une montre de luxe sous sa forme physique.
Selon la marque de la montre, son état et sa rareté, il vous faudra compter entre 3000 et 100.000 € pour acquérir un modèle de luxe pouvant générer une plus-value intéressante.
Bien qu’un tel investissement puisse parfois s'avérer lucratif, le nombre de facteurs pouvant influencer le cours de la valeur d’une montre de luxe est tel qu’il est impossible de vous garantir un certain rendement.

En outre, afin de pouvoir espérer un investissement rentable, une connaissance accrue de ce marché est essentielle.

Le marché du vin

Le vin est progressivement devenu un produit spéculatif et il est aujourd’hui possible d’investir dans ce marché de plusieurs façons :

  • Achat de bouteilles de vin afin de créer une cave d’investissement : vous pouvez constituer votre cave vous-même ou choisir une cave "clé en main”, gérée par un prestataire. Meilleure façon d'allier l’utile à l'agréable, il s’agit néanmoins aussi de la solution la plus compliquée. En vue d’obtenir un rendement intéressant, des règles sont en effet à respecter dans la création de votre cave. En outre, vous devez être en mesure de conserver les bouteilles dans des conditions idéales.
    Il s’agit d’un investissement à long terme nécessitant un délai moyen de 5 à 10 ans avant de voir votre cave prendre de la valeur. Pour certaines bouteilles, il faut même être bien plus patient, ces dernières présentant un potentiel de vieillissement compris entre 30 et 40 ans.
  • Fonds de placement dans le vin : il s’agit ici purement d’un investissement financier. Autrement dit, plus de bouteille, ni de cave.
    Les deux fonds leaders de ce marché du vin sont “Uzès Grand cru” et “Nobles Crus”. Bien que ces fonds soient novateurs, le rendement qu’ils génèrent n’est pour l’instant pas au rendez-vous. De plus, des frais de gestion de l’ordre de 3,5% sont à prendre en compte.
  • Achat de vin par le biais d’un groupement foncier viticole : vous investissez ici dans des sociétés civiles dont vous recevez alors des parts et pouvez bénéficier d’une dotation annuelle généreuse en bouteilles de vin ou en numéraire.

Malgré les contraintes liées à la crise sanitaire, la marché du vin a progressé ces dernières années. Les ventes de vins, champagne et spiritueux ont ainsi augmenté de 15% entre 2020 et 2021. L’achat de certains grands crus semble donc être un placement qui peut s'avérer intéressant pour cette année.

Le cours de la valeur des bouteilles de vin dépend bien sûr de la loi de l’offre et de la demande, mais aussi de l'établissement des nombreux classements qui répertorient les meilleurs crus.

Ici encore, une connaissance accentuée des produits ainsi qu’une grande patience sont nécessaires à un investissement réussi.

Le marché des oldtimers

Dès l’instant où un véhicule neuf quitte sa concession, il perd de la valeur. Cependant, pour certains véhicules oldtimers bien conservés, c’est exactement l’inverse : plus le temps passe, plus ces voitures de collection ont tendance à prendre de la valeur.

Investir dans un oldtimer peut s'avérer un placement intéressant, sous condition toujours que vous ayez des connaissances quant à ce secteur.
Les prix des voitures de collection peuvent augmenter rapidement et de façon conséquente, vous permettant, si vous faites les bons choix, de générer une belle plus-value.

marché alternatif des oldtimers

Depuis 2002, la valeur des oldtimers n’a cessé d’augmenter de façon exponentielle.
À titre d’exemple, en 2017, une Bugatti 57S Cabriolet de 1937 a été vendue pour 7,7 millions de dollars. En 1991, cette voiture avait été vendue pour 1,1 million de dollars.

En termes de placement, on parle souvent des oldtimers comme d’une valeur refuge.
En effet, bien que la plus-value puisse éventuellement être décevante, le risque de perdre une part importante du capital investi est relativement bas. À condition bien sûr de bien entretenir le véhicule.

Investir dans un oldtimer doit idéalement représenter un placement “plaisir” pour des passionnés de véhicules de collection désireux d’investir leur épargne dans un secteur qui les attire.
Car force est de constater qu’un tel investissement peut s'avérer contraignant : au-delà d’un capital de départ nécessaire à l’achat souvent élevé, l’entretien du véhicule peut également coûter relativement cher. De plus, le stockage du véhicule doit être pris en considération, de même que sa faible liquidité. Trouver un acheteur peut de fait être compliqué et il vous faudra donc être patient avant de pouvoir espérer récupérer votre mise.

Notez qu’avec l'envolée des prix des oldtimers de ces dernières années, nous assistons aujourd’hui à un léger ralentissement de ce marché.

Les risques d’un investissement dans un marché alternatif

Bien qu’un placement dans un marché alternatif puisse sembler simple, il n’en est pas pour autant moins risqué.
Des rendements très élevés peuvent vous être promis, mais rappelez-vous que si un investissement semble trop beau pour être vrai, c’est bien souvent parce qu’il ne l’est pas.

En outre, de nombreux placements alternatifs ne sont pas réglementés par la FSMA (Autorité des Marchés et Services Financiers) (lien). Dès lors, la véracité de même que l'exhaustivité des informations auxquelles vous avez accès quant à certains produits ne sont pas contrôlées.

Comment investir dans un marché alternatif ?

Un placement dans un marché alternatif peut se faire par le biais de différents canaux de distribution selon le produit dans lequel vous désirez investir.
Il peut simplement s’agir de petites annonces ou via les réseaux sociaux, mais aussi grâce à des intermédiaires agréés tels que des plateformes de trading (lien), des organismes bancaires ou encore des courtiers en assurance.

Si vous désirez investir dans un produit de marche alternatif, il convient de respecter les règles suivantes :

  • Investissez une petite partie de votre épargne. Un investissement dans un marché alternatif doit se faire dans le cadre d’une diversification de votre portefeuille.
  • Investissez dans des produits dont vous avez une connaissance accrue et dont vous comprenez le marché, ses facteurs de fluctuations et donc ses risques.
  • Les informations quant aux produits n'étant souvent pas soumises au contrôle de la FSMA, ne les prenez pas pour argent comptant et vérifiez toujours l'identité de la société qui les émets.