Aller au contenu

LE BITCOIN - Tout savoir sur la première crypto-monnaie

Première monnaie virtuelle jamais créée, le Bitcoin est la crypto-monnaie la plus connue, mais qui a également aujourd’hui le plus de valeur.

Tout savoir sur le Bitcoin

Qu’est-ce que le Bitcoin ?

Créé en 2008 par Satoshi Nakamoto, le Bitcoin présente alors un concept simple et séduisant : une monnaie exclusivement numérique permettant d’effectuer des transactions sécurisées de pair a pair sur internet.

Contrairement à des services tels que Venmo ou Paypal, qui s’appuient sur un système financier traditionnel afin d’obtenir les autorisations nécessaires aux transferts d’argent, le Bitcoin est décentralisé. Cela signifie que deux personnes, où qu’elles se situent dans le monde, peuvent s’envoyer des Bitcoins sans aucune intervention de la part d’une banque, d’un gouvernement ou de toute autre institution.
La suppression de ces intermédiaires a ouvert un nouveau monde de possibilités, telles que notamment celle de faire circuler mondialement de l’argent sur internet de façon rapide et à moindre coût.
En outre, le Bitcoin permet à toute personne d’exercer un contrôle maximum sur ses propres actifs.

Chaque transaction qui implique des Bitcoin est inscrite dans la Blockchain. La Blockchain s’apparente ainsi à un immense registre de toutes les transactions effectuées.
Contrairement au registre d’une banque, la Blockchain est accessible à tous et aucun pays ou entreprise n’en a le contrôle.

Depuis la création du Bitcoin, des milliers de nouvelles crypto-monnaies ont vu le jour.
Cependant, le Bitcoin reste la plus importante en termes de capitalisation boursière ainsi que de volume d'échange.

À quoi peut servir le Bitcoin ?

Le Bitcoin peut, selon vos objectifs, avoir plusieurs utilités :

  • Une solution d’investissement
  • Une solution de réserve de valeur telle que l’or
  • Une solution de transferts mondiaux de valeur
  • Un moyen de paiement
  • L'accès à une nouvelle technologie

Les crypto-monnaies et les monnaies traditionnelles partagent donc bien certaines caractéristiques (mode de paiement, possibilité de transfert,...), mais elles sont également fort différentes de par plusieurs facteurs :

Crypto-monnaiesMonnaie traditionnelle
AdministrationSystème décentralisé
Réseau d’ordinateurs
Le gouvernement qui émet la devise

Établissement de la valeur
Essentiellement fondée sur l’offre et la demande Fondée essentiellement sur la confiance dans le gouvernement qui l'émet
Sécurisation
Par un réseau d'ordinateurs qui vérifient chaque transaction. Toute personne disposant d'une connexion Internet peut participer. Par des tiers comme les banques ou les gouvernements. Seuls quelques individus peuvent y participer.
Forme physique (billets ou pièces)NonOui
Moyen de paiement
Oui, mais seulement là où les commerçants l'acceptent Oui, mais généralement uniquement dans le pays qui le délivre.

La création du Bitcoin

Afin de mieux comprendre le fonctionnement du Bitcoin, il convient de revenir à ses débuts.

L’histoire de la création du Bitcoin est pour le moins fascinante car, aujourd’hui encore, et malgré d'innombrables recherches, l'identité réelle de son créateur reste inconnue.
Satoshi Nakamoto n’est en effet qu’un pseudonyme et pourrait aussi bien représenter une personne qu’un groupe d’individus.

Le document dans lequel sont apparus pour la première fois les Bitcoin faisait référence à des concepts déjà existants de monnaie numérique faisant appel aux secteurs de la cryptographie et de l’informatique.
Cependant, il présentait une solution nouvelle et unique face au problème de l'établissement d’un climat de confiance entre les différentes entités en ligne. Permettant à toute personne l’utilisant de rester anonyme mais aussi d'être située n’importe où sur la planète.

Satoshi Nakamoto a ainsi conçu deux concepts étroitement liés : la clé privée du Bitcoin et le registre de la Blockchain.
Lorsque vous détenez des Bitcoin, vous y avez accès au moyen d’une clé privée : chaîne de lettres et de chiffres aléatoires qui déverrouille un coffre-fort virtuel contenant vos Bitcoin.

Lorsque le Bitcoin est apparu, il a constitué une avancée majeure dans le secteur de l’informatique, résolvant un problème fondamental du commerce sur internet : le transfert de valeur entre deux personnes sans la nécessité d’un intermédiaire de confiance (tel qu’une banque).

Monnaie conçue pour internet, le Bitcoin permet alors des transactions financières qui peuvent traverser toutes les frontières. Et ce, sans intervention aucune de banques, de gouvernements ou encore de prêteurs.
Permettant à deux personnes situées ou que ce soit dans le monde de s’envoyer des paiements sans avoir à se soumettre à des contrôles, le Bitcoin a créé le potentiel d’un système financier innovant et ouvert, mais aussi plus libre et plus efficace.

D'où viennent les Bitcoin ?

Nous l’avons vu plus haut, un des éléments les plus importants du Bitcoin est la Blockchain. C’est elle qui permet de connaître toutes les transactions effectuées, de la même façon qu’une banque suit les actifs. Le Bitcoin est inextricablement lié à la Blockchain. En effet, chaque nouveau Bitcoin, de même que chaque transaction y est enregistré. Les nouvelles informations sont rassemblées de façon périodique dans un “bloc”, qui est ajouté à l’ensemble des blocs antérieurs.
Contrairement au registre d’une banque, la Blockchain est décentralisée. Cela signifie que tout le monde peut y avoir accès et la consulter, et qu’aucune entité ne la contrôle.

Voici quelques détails quant à la façon dont tout cela fonctionne :

Des ordinateurs spécialisés, appelés “plateformes de minages”, effectuent les calculs nécessaires à la vérification et à l'enregistrement de toute nouvelle transaction.

Notez que, initialement, un PC de bureau basique était suffisamment puissant que pour participer, permettant à presque toute personne de s’essayer au minage.
De nos jours, ces ordinateurs se doivent d'être massifs et spécialisés. Ils appartiennent dès lors souvent à des entreprises ou à un grand nombre d’individus qui mettent leurs ressources en commun.
Pour vous donner une idée de l'évolution, en octobre 2019, il fallait 12 milliards de fois plus de puissance de calcul informatique en vue de miner un Bitcoin que lorsque Satoshi Nakamoto a miné les premiers blocs en janvier 2009 !

La puissance de calcul collective des mineurs est utilisée afin de garantir l’exactitude de la Blockchain, qui ne cesse de s’enrichir.

Afin de s’assurer la participation de mineurs au travail essentiel et constant de la maintenance de la Blockchain, le réseau Bitcoin organise une sorte de loterie continue. Elle met en compétition l’ensemble des appareils de minage du monde entier, face à un problème mathématique à résoudre. Toutes les 10 minutes environ, un gagnant est désigné, qui peut alors mettre à jour la Blockchain avec de nouvelles transactions valides.
Le prix de cette loterie évolue au fil du temps mais, début 2020, chaque gagnant tiré au sort a reçu 12,5 Bitcoins.

Combien de Bitcoins sont sur le marché ?

Satoshi Nakamoto a configuré le réseau de manière à ce que le nombre de Bitcoins ne dépasse jamais 21 millions, assurant ainsi leur rareté et donc leur valeur.
Il reste actuellement environ 2 millions de Bitcoins à miner. Ce minage se fera de plus en plus lentement et les derniers blocs seront, en théorie, extraits en 2140.

Évolution de la valeur du Bitcoin

Lors de sa création en 2009, le Bitcoin était techniquement sans valeur. Dix ans plus tard, il s'échangeait à environ 6.900 €.
Le prix d’un Bitcoin aujourd'hui, en mars 2022, est de 35.719,32 €.

À mesure que la valeur du Bitcoin a augmenté, sa divisibilité facile est devenue un de ses attributs clés. Il est en effet devenu possible de n’acheter qu’une petite fraction de Bitcoin.
À ce jour, un Bitcoin est ainsi divisible jusqu'à huit décimales, soit un 100 millionième de Bitcoin. Cette unité minimale disponible à l’achat a été surnommée “Satoshi” par la communauté Bitcoin.

Evolution entre 2008 et aujourd'hui

évolution du Bitcoin entre 2008 et aujourd'hui

Quels sont les facteurs d'évolution du cours du Bitcoin ?

La valeur du Bitcoin n’est déterminée par aucune institution, mais principalement par la loi de l’offre et de la demande. Comme nous venons de l’expliquer, le nombre de Bitcoins qui seront jamais émis est limité, et le minage de nouvelles unités se fait selon un rythme décroissant. Plus la demande pour le Bitcoin augmente, plus sa valeur monte, et inversement.

Au-delà de ce principe de l’offre et de la demande, divers autres facteurs peuvent influencer la fluctuation du cours du Bitcoin :

  • La consommation d'énergie : le système de sécurisation de la Blockchain génère une consommation d'électricité égale à celle d’un petit pays. Cette consommation d'énergie, nécessaire à l’extraction des Bitcoins, a une influence directe sur son prix.
  • Couverture médiatique et perception du public : Une couverture médiatique positive du Bitcoin impacte de façon directe sa perception par la population. Cette dernière est alors tentée d’investir et en augmente la demande, et donc le prix.
  • Réglementations fiscales et juridiques : les lois mises en place dans certains pays, notamment quant à la légalité des crypto-monnaies ou à la taxation des profits générés par les Bitcoins ont également une influence sur la valeur du Bitcoin.

Comment acheter des Bitcoin ?

La façon la plus simple d’acheter des Bitcoins est de le faire par le biais d’une Marketplace de crypto-monnaies.

Vous pourrez y acheter et y vendre des Bitcoins, mais aussi en envoyer, en recevoir ou en stocker facilement à l'aide de clés publiques et privées.

Toute personne qui rejoint le réseau Bitcoin se voit attribuer une clé publique. Tout comme la clé privée, la clé publique est une longue chaîne de lettres et de chiffres.
Mais alors que la clé privée est similaire à un mot de passe, la clé publique est quant à elle comparable à une adresse électronique.

Lorsque vous effectuez des transactions de Bitcoins (achat, vente, envoi,...), vous recevez une clé publique, qui peut être considérée comme une clé donnant accès à un coffre-fort virtuel dans lequel se trouve votre argent.
Toute personne peut, par le biais de votre clé publique, vous envoyer des Bitcoins, mais seul le détenteur de la clé privée appropriée peut réellement accéder aux Bitcoins présents dans le dit coffre-fort.

Bien qu’il existe de nombreuses façons de stocker vos Bitcoins, la solution la plus simple est le portefeuille virtuel.
Si après avoir vendu vos Bitcoins, vous désirez transférer de l’argent de votre portefeuille virtuel vers un compte bancaire, des Marketplace telles que Coinbase (lien) rendent la chose aussi facile que de transférer des fonds d’une banque à l'autre.
Notez qu'à l'instar des banques, des limites quotidiennes de retrait sont fixées et les transactions peuvent prendre entre quelques jours et une semaine selon la Marketplace.

❤️ COUP DE COEUR

BUX ZERO

ACTIONS EUR et US, ETF et CRYPTOMONNAIES

Quelle est la différence entre Bitcoin et Blockchain ?

Vous l’aurez compris, la Blockchain Bitcoin est un grand registre virtuel sur lequel sont enregistrés l’ensemble des transactions en Bitcoins ainsi que toutes les clés publiques. Il s’agit donc d’une liste chronologique des transactions.
Ce registre est copié à l’identique sur tous les ordinateurs connectés au réseau Bitcoin. Il est vérifié et sécurisé de façon constante à l'aide d’une importante quantité de puissance informatique a travers le monde.

Le concept de Blockchain s'étant avéré puissant et adaptable, il en existe désormais une grande variété non liées à la crypto-monnaie et qui sont utilisées à des fins de gestion en tout genre.

Il faut donc aujourd’hui différencier le système de Blockchain de la Blockchain Bitcoin, qui fait spécifiquement référence au grand registre virtuel de ses transactions et clés.

Quelques caractéristiques du Bitcoin

  • Le bitcoin est universel : le Bitcoin peut être envoyé à travers le monde de façon simple et rapide. En outre, il est accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.
  • Le Bitcoin est irréversible : les transactions en Bitcoins ne peuvent pas être annulées par l'expéditeur, contrairement aux systèmes de paiement en ligne traditionnels qui permettent des annulations de paiement jusqu'à parfois des mois après la transaction initiale, rendant les risques de fraude plus élevés. Néanmoins, il peut s’agir d’un inconvénient dans le cadre d’un paiement effectué trop vite.
  • Le Bitcoin est anonyme : un paiement en Bitcoin ne génère pas de relevés bancaires et ne nécessite de fournir aucune information personnelle. Les transactions en Bitcoins ne comprennent d’autres informations que les adresses ainsi que les montants en Bitcoins concernés.
  • Le Bitcoin est sécurisé : grâce à la nature cryptographique du réseau Bitcoin, les transactions qui y sont effectuées sont bien plus sécurisées que toute transaction par paiement traditionnel. En effet, lors d’un paiement en Bitcoin, aucune information sensible n’est partagée. Ainsi, le risque que vos informations financières soient compromises ou que votre identité soit volée est très faible. Cependant, le caractère anonyme de ces transactions, supplanté d’une faible réglementation, génère également un risque d’autres types d'activités criminelles, impliquant un risque juridique pour tout utilisateur.
  • Le Bitcoin est ouvert : toutes les transactions en Bitcoin sont publiées publiquement et sans exception. Il n’y a donc aucune possibilité de manipulation de transactions et de modification des offres de Bitcoins.
  • Le Bitcoin est sûr : bien que le risque zéro n’existe pas, force est de constater qu’en maintenant plus de 10 ans d’existence, le réseau Bitcoin n’a jamais été piraté avec succès.