Aller au contenu

Le prêt vert

A qui s'adresse le prêt vert, pour quels types de travaux, à quelles conditions ? Ai-je droit à des subsides en plus du crédit énergie ? Trouvez toutes les réponses sur ce crédit vert au taux très intéressant.

prêt vert

Déterminez vos critères de simulation des prêts travaux

Montant
Durée
Type de travaux
prêts travaux correspondent à vos critères
Dernière vérification des taux : 02/12/2021.
OrganismeTAEGMensualités
KBC Banque & Assurance
KBC Banque
Prêt travaux verts KBC
1,29%
€ 344,31
  • Offre de crédit KBC réservée aux travaux de: isolation, châssis, système de chauffage, toiture
  • Prêt jusqu'à 25 000 € en ligne
  • Meilleur taux du marché
bpost banque
bpost banque
Prêt énergie
1,59%
€ 346,87
Prêt énergie bpost banque
  • De 5.001€ à 50.000€
  • Période allant de 24 à 120 mois (en fonction du montant emprunté)
  • Vous devez être propriétaire du bien où les travaux vont être réalisés
  • 90% du montant emprunté doit-être justifié par un devis signé pour accord ou une facture
Beobank
BeoBank
Eco crédit
1,69%
€ 347,73
Economisez l'énergie, optimisez votre crédit
  • Valable pour des travaux permettant d'économiser de l'énergie
  • De 1.250€ à 50.000€
  • Période de 12 mois et allant jusqu'à 84 mois (en fonction du montant emprunté)
Cetelem
Cetelem
Prêt rénovation écologique
1,89%
€ 349,45
Prêt rénovation écologique - Prêt VERT Cetelem
  • Travaux visant à rendre votre habitation plus écologique
  • Montant allant de 2.500€ à 75.000€ pour des matériaux ou pour payer un prestataire
  • Possibilité de coupler une assurance protection au crédit
  • Processus de demande 100% digital avec signature électronique de votre contrat via smartphone
Credafin
Credafin
Prêt travaux vert
1,89%
€ 349,45
Le prêt travaux de Crédafin est tellement intéressant que les taux proposés sont compétitifs avec les autres prêts travaux "verts"
logo aion banque en ligne
Aion
Prêt travaux
4,89%
€ 375,44
Prêts de 3 000 à 35 000 euros - Pré-acceptation en ligne immédiate Avoir un CDI depuis au moins 3 mois et revenus de 1200 € minimum
Wallfin - Logo positif
Wallfin
Prêt travaux
5,95%
€ 384,73
Cofidis
Cofidis
Prêt travaux/rénovation
6,90%
€ 393,11
Le prêt travaux/rénovation Cofidis est un prêt à tempérament pour
  • Petits et gros travaux de 2.500 à 50.000 euro sur une période de 12 à 120 mois (fonction du montant emprunté)
  • Propriétaire ou locataire sans justification d’utilisation
  • Pas besoin de changer de banque, le montant est versé sur le compte bancaire de votre choix
 
loading...

Nous chargeons vos résultats...

Si vous souhaitez améliorer vos conditions de vie dans votre logement, vous devez procéder à des travaux qui vous permettent d’optimiser son rendement énergétique et vous apportent davantage de confort. C’est l’occasion de transformer votre habitation en utilisant des matériaux et équipements plus respectueux de l’environnement et dont le rendement énergétique est plus intéressant. Les banques vous accompagnent dans votre démarche en vous proposant un prêt vert. En voici tous les détails.

Qu'est-ce qu'un prêt vert ?

Le prêt vert – ou crédit vert, crédit énergie, crédit travaux isolation, prêt énergie – est un crédit lié à l’immobilier et à la rénovation de votre logement. L’aménagement d’une habitation et les travaux d’isolation représentent un investissement, mais l’objectif est de réaliser ensuite des économies d’énergie pour les rentabiliser. Avec une maison mieux isolée, vous réduisez vos factures de chauffage et de climatisation. D’autre part, vous vivez dans un milieu plus sain, avec moins d’humidité et de courants d’air, ce qui vous offre un meilleur confort et diminue les maladies hivernales et les allergies provoquées par les moisissures dues à l’infiltration d’eau.

Enfin, une maison rénovée prend de la valeur. Si vous souhaitez plus tard revendre votre bien, vous pourrez proposer un prix plus élevé. Si vous êtes un investisseur immobilier, la revente vous apportera une plus-value supérieure et, si vous utilisez le bien pour le locatif, vous serez en droit de réclamer un loyer plus élevé.

Si vous ne disposez pas de l’épargne nécessaire, le prêt vert vous permet d’emprunter à un taux intéressant et de rembourser sur plusieurs mois, voire plusieurs années.

Pas de frais d'hypothèque

Le crédit énergie est un prêt à tempérament affecté, il ne s’agit pas d’un prêt hypothécaire. Les banques proposent des prêts énergie, plus avantageux que les crédits rénovation classiques, afin d’inciter leurs clients à investir dans des énergies plus responsables, plus économes des ressources de l’environnement et qui rejettent moins de particules nocives dans l’atmosphère.

Quel montant peut-on emprunter avec un prêt vert ?

Le montant que vous pouvez emprunter avec un prêt vert est comparable au montant d’un prêt travaux classique, à savoir entre 1000 € et 100 000 €. La durée est généralement comprise entre 6 et 120 mois, soit un maximum de 10 ans.

Toutes les banques n’appliquent pas cette fourchette. Dès lors que vous aurez déterminé vos besoins, vous avez tout à gagner à utiliser notre simulateur de prêt vert en ligne. Il est gratuit et vous indiquera la liste des établissements financiers qui sont susceptibles de répondre à votre demande. Après cette première sélection, vous pourrez demander des informations complémentaires à chaque banque.

Quels travaux et quels équipements peuvent-ils être inclus dans un prêt vert ?

Tous les aménagements et équipements qui peuvent être inclus dans un prêt vert doivent mener à des économies énergétiques. La liste qui suit regroupe les principaux postes qui peuvent être concernés. Vous devrez ensuite vérifier avec la banque qui vous propose le meilleur contrat qu’elle considère effectivement vos projets comme imputables à un crédit vert.

Vous pouvez distinguer trois catégories de travaux finançables par un prêt énergie.

1. Prêt pour des travaux d'isolation et de ventilation :

  • isolation des murs extérieurs ;
  • l'isolation du toit ;
  • prêt pour une isolation du sol ;
  • changement du vitrage : double vitrage ou triple vitrage ;
  • changement des portes et fenêtres ;
  • ventilation mécanique contrôlée.

2. Changement pour un système de chauffage plus performant :

  • chaudière à gaz ;
  • régulation thermique par des vannes thermostatiques ou par un thermostat d’ambiance à horloge ;
  • poêle à pellets ;
  • certains convecteurs à gaz, etc.

3. Installation d’équipement utilisant les énergies renouvelables ou optimisant votre consommation énergétique :

  • panneaux photovoltaïques pour la production d’électricité ;
  • panneaux solaires pour la production d’eau chaude sanitaire ;
  • pompe à chaleur pour la production de chauffage et eau chaude sanitaire ;
  • chauffe-eau solaire ;
  • chauffe-eau thermodynamique ;
  • chaudière à condensation, à bois, avec pompe à chaleur ou avec un système de micro-cogénération ;
  • pompe à chaleur pour chauffage ou pompe à chaleur réversible pour la production de chauffage et de climatisation ;
  • installation d'un système de domotique en vue d'optimiser votre consommation énergétique ;
  • installation de tout autre dispositif de production d’énergie géothermique, etc.

Pour tous les autres types de travaux, reportez-vous à notre comparateur de prêt travaux classiques.

panneaux solaires avec le prêt vert

Comment déterminer la somme nécessaire à la rénovation énergétique d’une habitation ?

Estimer le montant qui vous est nécessaire pour votre rénovation énergétique est une étape délicate. Un audit énergétique vous donne les pistes à suivre pour améliorer votre habitat. Cet audit peut représenter une somme non négligeable, c’est pourquoi vous devez demander à la banque s’il est possible d’inclure ces frais dans votre crédit vert.

Vous devez ensuite demander des devis.

N’hésitez pas à élargir vos horizons. Plus vous rencontrerez d’artisans et entreprises du bâtiment, plus vous aurez une idée précise de ce qui convient le mieux à votre situation personnelle. Il n’existe pas deux logements identiques et, pour un même problème, il existe plusieurs solutions.

Ensuite, pour une même solution, vous constaterez que les devis sont différents. Une fois que vous avez toutes les cartes en main, comparez les tarifs, mais sans négliger les garanties de qualité de chacune des entreprises, avant d’opter pour la plus performante.

Quelles sont les conditions à remplir pour demander un prêt énergie ?

Pour demander un prêt vert, vous devez d’abord remplir les mêmes conditions que pour un prêt travaux classique. Étant donné qu’il s’agit d’un prêt personnel, la banque doit prendre toutes les garanties pour s’assurer que vous serez bien en mesure de le rembourser. Contrairement à un prêt hypothécaire, elle ne peut pas saisir votre bien si vous rencontrez des problèmes pour acquitter vos mensualités.

La banque va donc étudier votre dossier pour déterminer votre solvabilité et votre capacité d’emprunt. Pour cela, elle totalise vos revenus divers et retranche toutes vos charges fixes. Elle calcule votre taux d’endettement actuel et le taux d’endettement final si elle vous accorde le prêt. Elle prend en compte d’autres éléments : stabilité de votre emploi, épargne disponible, possibilité d’apport personnel, etc.

Dans un second temps, elle vérifie que les travaux que vous envisagez sont bien conformes aux exigences d’un crédit énergie. Un crédit travaux isolation prend en compte les calculs effectués lors d’un audit énergétique qui doivent quantifier le plus précisément possible les économies que les travaux vont vous permettre de réaliser.

Qu'en est-il de la partie de travaux travaux classiques indirectement ou directement liés

Si vous ajoutez d’autres travaux dont le but n’est pas directement l’économie d’énergie, leur proportion doit respecter le pourcentage déterminé en amont par la banque. Il est généralement de 25 %, mais peut varier selon les établissements financiers. En même temps que vous refaites l’isolation de vos murs, vous pouvez par exemple en profiter pour ajouter une véranda ; ou pendant que vous refaites l’isolation du toit, vous pouvez aménager une pièce en sous-pente qui agrandit votre espace vital en vous servant d’espace de stockage ou de chambre supplémentaire.

Le crédit énergie n’est signé qu’après vérification de tous ces éléments. Vous devez respecter vos engagements, car la banque exigera des factures pour justifier vos travaux. Elle dispose des moyens pour s’assurer que vous n’avez pas consacré l’argent qu’elle vous a prêté pour d’autres raisons que celles déterminées par contrat.

Comment trouver le meilleur prêt vert ?

Il est absolument indispensable de prendre votre temps pour comparer, afin de trouver le meilleur crédit travaux isolation. Pour cela, vous avez à votre disposition notre simulateur de prêt vert.

Il vous suffit de renseigner le montant que vous souhaitez emprunter. En fonction de la durée du prêt, vous obtenez en temps réel l’estimation de la mensualité à acquitter selon les différentes banques.

Ce simulateur est gratuit et sans engagement. Vous pouvez l’utiliser autant de fois que vous le souhaitez. En modulant la durée du crédit, vous pouvez ajuster la mensualité à votre capacité d’emprunt. Vous devez ensuite vous rendre sur le site de la banque que vous sélectionnez en suivant le lien. Cela vous permet d’accéder à la demande d’informations pour montrer votre dossier.

Question fréquemment posées sur les prêts verts

Lorsque vous réalisez des travaux d’ampleur, vous avez tout intérêt à regrouper le maximum d’aménagements en un seul chantier. Cela vous permet de gagner du temps et de l’argent. C’est pourquoi les banques offrent une certaine flexibilité dans leurs prêts énergie.

Lorsque vous refaites votre isolation par exemple, vous pouvez en profiter pour refaire votre cuisine ou votre salle de bain, ce qui n’est pas en soi considéré comme des travaux visant à réaliser des économies énergétiques. Dans ce cas, la banque peut vous accorder un crédit énergie pour la totalité des travaux, à la condition que vous respectiez la proportion qu’elle vous impose. Généralement, les travaux verts doivent représenter au minimum 75 % de l’ensemble du chantier. La banque exigera que vous présentiez des justificatifs sous forme de factures pour prouver que vous respectez vos engagements.

La rénovation permettant des économies énergétique représentant un enjeu environnemental, le gouvernement belge met en place des primes « énergie » qui fluctuent avec le temps et qui dépendent aussi de la région dans laquelle vous vous situez.

Vous devez impérativement vous renseigner lorsque vous montez votre dossier. Tout le monde peut effectuer une demande. Toutes les primes ne sont pas conditionnées en fonction des revenus, ce qui permet à des ménages ayant un revenu élevé de profiter de certaines. Vous pouvez être propriétaire occupant ou propriétaire bailleur.

Les conditions d’accès aux primes « énergie »

Voici les principales conditions pour pouvoir prétendre à des aides :

  • être majeur ou mineur émancipé ;
  • vous devez être propriétaire ou usufruitier du logement ;
  • vous devez faire appel à un auditeur agréé afin d’établir une liste des travaux qui doivent être effectués et l’ordre de priorité, et respecter cette liste ;
  • les travaux doivent être réalisés par un entrepreneur inscrit à la Banque-Carrefour des Entreprises, assujetti à la TVA et disposant de l’accès réglementé à la profession (le demandeur ne peut en aucun cas effectuer les travaux, même partiellement) ;
  • certaines primes ne sont disponibles que pour la rénovation ; dans ce cas, le bâtiment doit être construit depuis au moins 10 ans ;
  • en Région wallonne, le logement doit avoir été occupé depuis minimum 15 ans ;
  • différentes aides et primes sont cumulables (primes énergie, primes à la rénovation, aides communales, etc.) mais le montant total de ces aides ne peut dépasser 90 % du montant de l’investissement.

Pour une information complètement à jour, nous vous invitons à visiter le site de environnement.brussels

Vous devez vous renseigner sur leur évolution au moment où vous voulez entreprendre vos travaux.

Il existe des intérêts fiscaux lorsque vous contractez un prêt vert. Comme pour les primes, vous devez vérifier ce qu’il en est au moment où vous vous engagez, car les conditions changent d’une année sur l’autre et peuvent même être modifiées en cours d’année. La région dans laquelle vous habitez est aussi déterminante pour obtenir des avantages fiscaux.

La principale incitation consiste à vous proposer un crédit d’impôt pour vos investissements visant des économies d’énergie. Vous pouvez également prétendre à une réduction de vos impôts fonciers.

Contactez votre région, car le gouvernement flamand propose des prêts verts. Les conditions dépendent de nombreux critères, c’est pourquoi vous devez vous renseigner en fonction de la nature et la date de vos projets. Tous les travaux ne peuvent pas être inclus, même s’ils produisent des économies d’énergie. Généralement, le prêt de la région concerne un montant inférieur à celui d’une banque.