X
Aller au contenu
MesFinances.be » Blog » Zoom sur une plateforme de prêts personnels collaborative

Zoom sur une plateforme de prêts personnels collaborative

Dans ce nouveau numéro de "Parole de Financier", j'invite Xavier Laoureux, co-fondateur de la plateforme belge de prêts collaborative Mozzeno. Vous retrouverez l'intégralité de l'interview en vidéo, retranscrite en dessous de la vidéo.

Aujourd’hui j’ai l’occasion d’accueillir Xavier Laoureux co-fondateur de la plateforme de prêt collaboratif belge Mozzeno. 

Merci de faire un bref rappel de qui est Mozzeno ?

Mozzeno, comme vous l’avez introduit, est une plateforme de prêt collaboratif. Qu’est-ce que cela veut dire ? Mozzeno est la seule plateforme actuellement en Belgique qui permette à des particuliers de financer indirectement des prêts octroyés à d’autres consommateurs.

Depuis combien de temps existe Mozzeno ?

Mozzeno a été lancé sur le marché belge en février 2017 cela fait donc 4 ans que nous sommes actifs sur le marché belge. Et aujourd’hui nous avons octroyé pour un peu plus de 21 millions de prêt personnel

Quelle est la particularité qui va différencier Mozzeno d’un autre organisme de crédit ?

Je pense principalement à trois points essentiels :

  • C’est un système objectif de fixation des prix, c’est un système où il n’y a pas de prix fixé à l’avance mais c’est véritablement le risque objectif du dossier crédit qui va être évalué par notre algorithme et qui va donner lieu à la fixation d’un prix, qui représente donc objectivement le risque. Ce qui fait donc que toute personne reçoit directement le meilleur taux et donc la meilleure offre chez nous.
  • C’est une approche 100% digitale, zéro papier, c’est-à-dire que vraiment du début à la fin de la demande de crédit et même pour la signature, l’ensemble se fait à distance et digitalement.
  • Enfin c’est l’aspect collaboratif. Tous les prêts impliquent qu'il faut payer un taux d’intérêt. La question à se poser est alors de se dire, tant qu’on doit payer un taux d’intérêt à qui préfère-t-on le payer ? A un organisme impersonnel ou un d’autres particuliers qui ont pris le risque de prêter indirectement de l’argent ?

Comment vous est venu cette idée ?

C’est un concept qui existait déjà pas mal à l’étranger. Il s’est d'ailleurs lancé en Angleterre et aux Etats-Unis vers 2005 et 2010. La grande difficulté en Belgique, c’était la contrainte réglementaire qui empêche en fait un prêt direct comme sur une plateforme de peer to peer classique entre un emprunteur et une multiplicité de prêteurs et comme il y avait ces restrictions-là, on a pas mal retravaillé notre copie pour arriver au modèle indirect que l’on a aujourd’hui. C’est-à-dire que Mozzeno ne va pas mettre directement en relation un emprunteur et des prêteurs mais va lui être agréé comme prêteurs en crédit à la consommation et va octroyer un prêt en ayant analysé le profil de l’emprunteur et de s’assurer qu’il pourra bien pouvoir rembourser. Et de l’autre côté, il va « titiriser »,  le prêt octroyé, c'est à dire créer ces instruments fianciers qui eux vont pouvoir être souscrits par les investisseurs.

C’est en effet une très belle alternative aux banques classiques. A votre connaissance avez-vous des concurrents en Belgique sur ce type de modèle ?

Il y a toute une série de plateformes qui existent pour les prêts professionnels ou les projets professionnels c’est ce qu’on appelle généralement le crowdfunding ou crowdlending mais il n’y a pas d’alternative sur le prêt aux particuliers. Donc ici c’est vraiment l’unique plateforme collaborative en Belgique à ce jour.

Parole de Financier

Les meilleures offres prêt personnel

Aujourd’hui vous mettez en relation des particuliers et investisseurs qui vont se prêter de l'argent. Cela veut dire que je pourrais très bien emprunter de l’argent à mon voisin sans le savoir ?

Effectivement quand vous faites une demande de crédit sur le site, nous récoltons toute une série d’informations qui sont nécessaires pour évaluer votre profil. Ensuite on va vous octroyer le crédit et ce sont les investisseurs qui vont prêter indirectement l’argent. Mais nous respectons tout à fait votre vie privée c’est-à-dire que l’investisseur va avoir des données objectives sur votre profil de risque et sur votre projet mais n’aura aucune information qui permette de vous identifier. Donc il ne saura pas qui vous êtes et où vous habitez. D’ailleurs, il n’a aucun contact avec vous, c’est pour cela qu’on parle de système indirect. C’est ce qui permet que le jour où malheureusement peut-être vous allez avoir des difficultés pour rembourser, l’investisseur n’aura, même à ce moment-là, aucun contact avec vous. C’est Mozzeno et puis éventuellement un partenaire de Mozzeno qui se chargera de la phase pré-contentieuse et contentieuse et jamais l’investisseur particulier.

Donc je n’ai pas mon voisin qui viendra toquer à ma porte?

Non non, mais effectivement c’est cela qui est très chouette car les plus de 21 millions de prêts ont été financé par des belges pour des résidents belges. Il y a donc cet effet local qui est très fort et c’est aussi la capacité de finalement faire en sorte que la plus-value, la valeur ajoutée qui est générée dans l’opération reste active de façon local entre la communauté d’investisseurs, les emprunteurs et Mozzeno.

Question essentielle: jusqu’à quel montant peut-on emprunter chez Mozzeno ? Y a-t-il des limites ?

On va pouvoir emprunter pour un prêt personnel entre 1.250€ et 50.000€ et pour un regroupement de crédit on montera jusqu’à 70.000€

Vous financez quels types de projet ? Uniquement du prêt personnel / regroupement de crédit ou si je veux acheter une maison, vous faites du prêt hypothécaire ?

Mozzeno ne fait pas de crédit hypothécaire. Aujourd’hui le modèle collaboratif est plus complexe à mettre en œuvre pour un prêt hypothécaire vu la durée d’un crédit hypothécaire. Les prêts qu’on réalise sont des prêts qui vont de 18 à 84 mois. On peut dans certains cas monter jusqu’à 120 mois pour les regroupements de crédit.  Pour l’investisseur, cela correspond déjà à des périodes assez longues, raison pour laquelle on a lancé récemment le rachat de « notes » et donc dans certaines conditions il est possible pour les investisseurs de sortir avant terme de leur investissement en demandant à Mozzeno de racheter tout ou partie des « notes » qu’ils ont dans un prêt et moyennant un petit coût pour récupérer avant terme leur investissement.

Vous parliez des investisseurs … que proposez-vous en terme de rendement sur leurs investissements ?

Il est important de rappeler que ce n’est jamais un rendement garanti mais par contre si on regarde depuis le lancement de Mozzeno on est aujourd’hui à un rendement moyen sur un portefeuille assurée à 100% par l’Assurance Protect qui couvre le défaut de l’emprunteur, on est sur un taux moyen de 3,6% brut.

Comment se rémunère Mozzeno dans ce modèle

Mozzeno va prendre une petite partie du taux d’intérêt qui est payé par l’emprunteur et donc si on regarde schématiquement, avec un TAEG de 5% payé par l’emprunteur une petite partie va aller de façon fixe à Mozzeno et ensuite tout le reste va être utilisé pour la rémunération de l’investisseur et de l’assurance crédit s’il s’agit d’un prêt assuré. Soit s’il s’agit d’un prêt non assuré alors tout va passer chez l’investisseur. Mozzeno se charge aussi de percevoir le précompte mobilier de 30% avant de reverser une rémunération nette d’impôt à l’investisseur.

Il n’y a pas de garantie pour l’investisseur mais vous proposez des clients avec des profils de risques différents, comment cela fonctionne-t-il exactement ?

Il est certain qu’il reste toujours des risques comme par exemple la faillite de Mozzeno mais on a mis en place des mécanismes de continuité pour éviter tout problème. 

Et effectivement vous avez raison l’investisseur va pouvoir utiliser un sélecteur grâce à toute une série de critère de choisir les prêts dans lesquels il veut investir. C’est un peu comme quand vous réserver une chambre d’hôtel sur Booking.com ou Airbnb vous allez pouvoir choisir en fonction des durées, des risques, des buts du prêt, de critères relatifs à l’emprunteur comme savoir s’il est propriétaire ou non. Sur base de ces critères vous disposez d’une liste de prêts qui correspondent à ce dans quoi vous voulez investir et vous aller pouvoir choisir quel montant investir indirectement dans chacun de ces prêts.

Je souhaite plus d'informations sur les investissements chez Mozzeno

Du côté emprunteur, par rapport à une banque classique, vos critères sont plus souples ou plus sévères ?

Mozzeno a un modèle différent. Tout simplement car le taux d’un crédit qui est fait à un emprunteur repose principalement sur le coût du risque. Donc si une banque vous annonce un taux de 3%, si vous représentez plus, en terme de coût du risque, que 3% elle va vous refuser ce crédit.  Peut-être qu’un organisme de crédit qui lui a des taux plus élevés et accepte un coût du risque plus élevé va peut-être vous accepter. De la même manière si vous pouvez avoir du 3%, si votre coût du risque est plus bas que 3% vous n’allez pas aller vers des propositions de 7 ou 8% de TAEG.

Mozzeno, conscient de mode fonctionnement a décidé de travailler avec un système de taux dynamique. C’est le système « objectif » c’est à dire que plutôt de fixer un taux préalablement et dire que tout ceux qui représente un coût du risque supérieur seront refusés, Mozzeno va du meilleur taux du marché jusqu’à 8,9% et on va dynamiquement avoir un curseur qui va fixer le taux en fonction du risque objectif et donc du risque de l’emprunteur.

La magie du système c’est qu’un client qui peut avoir un bon taux dans sa banque va avoir un très bon taux chez Mozzeno compétitif et que celui qui peut avoir un taux un petit peu moins bon chez un autre type de prêteur aura également ce taux avec toujours la carotte intéressante de récompense pour remboursement parfait qui permet, si l’emprunteur rembourse son prêt correctement pendant l’ensemble de sa durée, de voir une petite réduction de coût voir couronner la durée du prêt.

Mozzeno manque-t-il actuellement plus d’investisseurs ou de demandes de crédit ?

Mozzeno ne manque ni de l’un ni de l’autre mais doit tout le temps veiller à maintenir un équilibre entre les deux parties. Si vous avez trop d’emprunteurs, alors on n’est pas en mesure de tout financer et ils ne sont pas contents. Et si vous avez trop d’investisseurs ils ne savent pas faire fructifier leur argent et donc ils ne sont pas contents non plus. Ce qu’on a fait, et c’est toute la difficulté de notre modèle par rapport à un prêteur classique c’est qu’on doit tout le temps maintenir cet équilibre entre les deux côtés raison pour laquelle on recrute des deux côtés de façon plus ou moins égale.

Quelles sont les conséquences de la crise sanitaire qu’on traverse sur votre domaine d’activité ?

Il y a trois conséquence:

  • On voit clairement qu’il y a toute une série de demande qui ne se font plus comme typiquement des demandes de financement de voyages plus importants.
  • Dans le cadre de la première vague on a eu des mesures qui permettaient aux emprunteurs impactés par la crise de reporter le remboursement pendant un certain nombre de mois. On reparle actuellement de remettre en place ces mêmes mesures.
  • On a aussi des emprunteurs qui peuvent être mis en difficulté par une absence ou diminution de leurs revenus

Ce sont trois conséquences qu’on monitore quotidiennement pour voir l’évolution de notre portefeuille tout en sachant que la majorité de nos prêts sont assurés contre le défaut par un assureur crédit.

Vous avez évoqué un taux maximal de 8,9%, quel est le meilleur taux que je peux obtenir chez Mozzeno ?

Tout dépend du projet mais on peut obtenir des taux de 2,4 – 2,5% si vous voulez faire un prêt rénovation et puis on va monter si vous faites un prêt de 1.500€ vous allez pouvoir en fonction de votre catégorie de risque aller jusqu’à un maximum qui est un peu au-dessus de 12%

Comment fait-on pour vous trouver ?

C’est très simple, tout est digital, la demande se fait en ligne très simplement depuis notre site internet www.mozzeno.com. Ensuite, on obtient une réponse normalement immédiate à la demande. En cas de pré-acceptation, on va communiquer via le site internet ou le smartphone une série de justificatif tel que la carte d’identité et autres documents de preuves de revenus. Cela peut se faire via Itsme et une connexion directe avec la banque de l’emprunteur pour fournir ses justificatifs sans avoir à scanner ces documents et ensuite de nouveau avec Itsme ou sa carte d’identité on va signer son contrat. Ce système permet dans le cas où l’emprunteur dispose de tous les documents nécessaire de verser l’argent le jour de la demande du prêt.

Je partage :