Aller au contenu

Vente d’un bien immobilier : des travaux de rénovation énergétique sont-ils nécessaires ?

Vous envisagez de mettre votre bien immobilier en vente sur le marché ? Vous vous demandez alors certainement si des travaux de rénovation sont nécessaires. La réponse dépend de divers facteurs tels que le type de bien, son état actuel et les travaux requis. L'enjeu principal réside dans l'équilibre entre les coûts engagés et les avantages potentiels. On vous explique.

Vente d’un bien immobilier : des travaux de rénovation énergétique sont-ils nécessaires ?

La performance énergétique d’un logement : un facteur essentiel lors d’une transaction immobilière

Plusieurs études et les professionnels du secteur s'accordent à dire que, depuis la hausse des prix de l'énergie, la performance énergétique d'un bien est devenue l'un des critères majeurs lors d'une transaction immobilière, ce qui a inévitablement des répercussions sur le prix de vente. Pour le vendeur, la question se pose donc naturellement : dois-je investir dans l'isolation de mon bien afin d'améliorer son indice PEB et augmenter son prix de vente ? La réponse n'est ni tranchée ni universelle, mais quelques éléments de réflexion peuvent néanmoins guider votre décision.

Devez-vous faire des travaux de rénovation énergétique pour la vente de votre bien immobilier ?

Commençons par le cas le plus simple : certains biens ne justifient pas nécessairement des travaux énergétiques. C'est notamment le cas des logements nécessitant une rénovation totale. « Si une rénovation complète est nécessaire, il est inutile d'investir davantage, car les futurs acheteurs préféreront réaliser les travaux à leur goût », souligne Dominique De Busschere, architecte et conseillère en Performance Énergétique des Bâtiments (PEB) au sein du bureau bruxellois Earth'n'bee. Cela relève également de la cohérence : si votre bien est énergivore, il n'est pas logique de dépenser de l'argent pour y ajouter des panneaux solaires afin d'en augmenter le prix de vente.

Des travaux d'amélioration énergétique parfois complexes

Parfois, les travaux de rénovation, voire d'amélioration, peuvent s'avérer techniquement très complexes, voire impossibles. C'est le cas, par exemple, pour les appartements. À part l'installation de vannes thermostatiques, qui représente un coût minime mais peut améliorer l'indice PEB, il n’y a que peu d'options possibles pour ce type de biens. Dans certains cas, le remplacement des fenêtres peut toutefois être envisagé. De plus, ces biens sont souvent situés dans des copropriétés, ce qui signifie que des travaux d'envergure nécessiteraient l'approbation de l'ensemble des copropriétaires.

Vous souhaitez réaliser des travaux de rénovation énergétique dans votre logement ? Le crédit énergie est une solution de financement à taux préférentiel !

Une réponse au cas par cas

Certaines améliorations peuvent être avantageuses si vous vendez un logement en bon état et déjà relativement bien isolé. Par exemple, des travaux limités et peu coûteux peuvent valoir la peine, surtout si le budget est inférieur à 5000 euros.

Cependant, il est essentiel de prendre en compte les caractéristiques spécifiques de votre bien. Si votre maison est déjà correctement isolée avec des fenêtres à double vitrage, mais qu'elle possède une vieille chaudière non condensante, envisager son remplacement peut être une option rentable, tout en améliorant la certification énergétique du bien.

Lorsqu'il s'agit de l'isolation de la toiture, il est à noter que le coût d'un changement complet peut s'élever facilement à 20.000 à 30.000 euros, ce qui n'est généralement pas recommandé par les experts.

De même, une isolation de façade par l'extérieur peut s'avérer onéreuse et n'est pas toujours conseillée. En revanche, isoler le plancher des combles avec un rouleau de laine minérale peut être une solution rentable, et cela peut avoir un impact positif sur la certification énergétique du bien.

D'autres améliorations à considérer incluent l'isolation d'un mur mitoyen d'un garage ou d'un établi depuis l'intérieur du garage, ainsi que l'isolation de la porte de garage. De plus, encapsuler la tuyauterie de chauffage peut également améliorer la certification énergétique du bien.

En ce qui concerne le remplacement des châssis, il est généralement déconseillé, car les avantages énergétiques ne justifient pas le coût élevé de cette mise à jour. Les acheteurs préfèrent souvent choisir eux-mêmes les matériaux et les couleurs des châssis lorsqu'ils effectuent des travaux après l'achat du bien immobilier.

Faites appel à un expert

Si vous recherchez un avis détaillé et personnalisé, il est toujours envisageable de solliciter l'expertise d'un professionnel. En outre, l'intervention d'un auditeur énergétique peut vous ouvrir la porte aux primes régionales disponibles. 

Publicité

Ce professionnel vous fournira des informations complètes sur les travaux à envisager, leur coût, l'impact sur le certificat de performance énergétique des bâtiments (PEB), le retour sur investissement, et bien plus encore. Cela constitue donc l'option idéale, mais il est à noter que cette expertise a un coût. Ce dernier étant généralement compris entre 1000 et 1500 euros, il tend à dissuader bon nombre de vendeurs.

Cependant, lors de la procédure de vente, vous recevrez des recommandations au moment de l'établissement du certificat PEB, qui est obligatoire. Les frais associés à ce certificat varient en fonction de la taille et des caractéristiques du bien, mais ils se situent généralement entre 200 et 400 euros. Il est important de noter que ces recommandations sont générées automatiquement par le système en fonction des données saisies. Ainsi, les travaux prioritaires sont ceux qui ont le plus d'impact sur l'amélioration du certificat PEB, voire sur le passage à une catégorie supérieure. 

Bon a savoir : certains experts proposent également de dresser un certificat PEB provisoire, vous permettant ainsi de recevoir des recommandations, de réaliser éventuellement les travaux recommandés, puis d'obtenir un certificat final de meilleure qualité.

Je partage :

Laissez un commentaire




Autres articles de la catégorie "Prêt logement"