X
Aller au contenu
MesFinances.be » Blog » Rénover vous coûte plus cher en 2022

Rénover vous coûte plus cher en 2022

Le taux des prêts travaux augmente en Belgique, une tendance qui emboîte le pas aux taux des prêts hypothécaires. Il vous coûte donc désormais de plus en plus cher d’effectuer des travaux dans votre logement.

4 banques aux prêts travaux “vert” en nette augmentation

Rénover vous coûte plus cher cette année, et ce n’est pas seulement dû à la hausse de prix des différents matériaux de construction. En effet, depuis janvier 2022, au moins 4 banques ont revu le taux d'intérêt de leur prêt spécifique à la rénovation énergétique, pourtant connu pour être plus avantageux que celui du prêt rénovation classique.

Ainsi à la BNP Paribas Fortis, organisme bancaire leader sur le marché du prêt hypothécaire en Belgique, le taux du crédit énergie est passé de 1,25 à 1,45%. Chez Belfius, le prêt rénovation vert à un taux TAEG de 1,30% auquel vous pouviez encore souscrire en 2021 s'élève aujourd’hui à 1,40%.

CPH banque, qui proposait il y a peu le taux le plus intéressant pour les travaux écologiques avec une offre à 1,09%, l’a elle aussi augmenté à 1,49%.

Enfin, à la KBC/CBC, bien qu’elle ne soit pas chiffrée, une légère augmentation du crédit vert a également été confirmée. 

Les Meilleurs prêts verts
15.000€ à rembourser en 48 mois

L’inflation en cause

La hausse des taux d'intérêts est principalement due au retour de l’inflation qui impacte l’ensemble des crédits. 

La raison ? Il s’agit de l’essence même des taux d'intérêt qui se doivent de compenser toute perte de valeur de l’argent en lien avec l’inflation. Il est donc logique, dans le contexte actuel et notamment lorsque l’inflation perdure sur une longue période, que les taux de tous les types de prêts augmentent.

Cette remontée générale des taux à long terme impacte alors forcément les produits de crédits liés aux bien immobiliers. Et bien que, d’un point de vue commercial, certains organismes bancaires se positionnent parfois plus sur un produit de crédit qu’un autre, il n’y aura alors jamais de distorsion énorme entre les différentes offres d’une même gamme telles que les prêts hypothécaire et les crédits travaux.

Une situation européenne

Depuis le début de cette année, c’est un peu partout en Europe que les taux d'intérêt à long terme sont à la hausse. Chez nous, l’OLO à 10 ans belge, indicateur phare du marché hypothécaire qui était encore en négatif à la fin de 2021, s’est aujourd’hui établi à 1,610%, un pourcentage qui n’avait pas été atteint depuis 2014 !

Quelles perspectives ?

Le potentiel d’augmentation des taux des prêts travaux reste cependant limité dans les prochains mois au vu de la fragilité économique engendrée par la guerre en Ukraine. 

Mais force est de constater que le niveau à partir duquel les offres de taux représenteraient un réel frein à l'économie belge n’est pas tant éloigné du niveau actuellement atteint. Une telle situation devrait pouvoir justifier le fait que les taux ne continuent pas de grimper de façon similaire à ce début d'année.

En résumé

  • 4 banques belges ont déjà augmenté le taux de leur crédit travaux vert
  • Cette tendance suit l'évolution de taux des prêts hypothécaires
  • L’inflation est le principal facteur à l'origine de cette augmentation généralisée des taux à long terme 
Je partage :

Laissez un commentaire