Aller au contenu

Réforme majeure dans le secteur bancaire belge : limitation à 4 comptes d’épargne et transparence renforcée

Le secteur bancaire belge connaît une transformation significative, marquée par des réformes ambitieuses visant à améliorer la clarté et l'accessibilité des offres d'épargne. En effet, d’ici 2024, les banques seront désormais limitées à une offre maximale de seulement 4 comptes d'épargne réglementés distincts, au lieu des 6 précédemment autorisés. De plus, elles seront tenues d'être plus transparentes envers leurs clients concernant leur prime de fidélité.

Réforme majeure dans le secteur bancaire belge : limitation à 4 comptes d’epargne et transparence renforcée

Limitation à 4 comptes d'épargne et engagement envers la transparence

Sous la direction de la secrétaire d'État à la Protection des consommateurs, Alexia Bertrand, un protocole d'accord a été signé avec Febelfin , la fédération bancaire, entraînant des ajustements substantiels dans la manière dont les banques offriront leurs comptes d'épargne.

Ainsi, à partir du 15 janvier 2024, les banques seront limitées à une offre maximale de seulement 4 comptes d'épargne réglementés distincts, contre les 6 précédemment autorisés. Et ce, en vue d'éviter que les consommateurs se retrouvent perdus face à une offre trop large.

"Les banques devront donc automatiquement proposer les meilleurs taux, au lieu de conserver des comptes épargne aux anciens taux et conditions, dont les taux d'épargne n'augmentent plus", explique Alexia Bertrand.

Nouvelle classification des Livrets d'Épargne pour une comparaison facilitée

Autre changement attendu à partir de janvier 2024 : les livrets d'épargne seront classés en 3 catégories distinctes (A, B et C), simplifiant ainsi les offres et facilitant la comparaison entre les produits concurrents.

  • Catégorie A : comptes d'épargne sans conditions.
  • Catégorie B : comptes d'épargne avec des limitations (minimum ou maximum) de dépôt.
  • Catégorie C : comptes d'épargne avec des conditions relatives à l'âge de l'épargnant (compte d'épargne enfant par exemple).

Une page Web uniforme pour plus de transparence

Toujours à partir du 15 janvier, les banques devront avoir créé une "page web uniforme" qui présentera de manière transparente les éléments suivants :

  • Toutes les offres de comptes d'épargne de leur enseigne,
  • Le service de mobilité bancaire, qui permet de changer de banque facilement),
  • Un lien vers le simulateur d'épargne de Wikifin pour une comparaison facile de tous les comptes d'épargne.
  • Un calculateur d'épargne développé par les banques. Cet outil devra permettre aux clients de vérifier la progression de leur prime de fidélité et de savoir facilement si cette dernière est déjà acquise ou non.

Communication trimestrielle et relevé précis des intérêts

Une autre obligation entrera en vigueur à partir de juillet 2024, obligeant les banques à communiquer trimestriellement des informations détaillées à leurs clients quant à leur(s) compte(s) d'épargne.

En effet, à compter de cette date, les clients recevront un relevé précis des intérêts perçus au cours des derniers mois, présentés en euros et en pourcentage. Cette information devra leur être transmise tant par le biais de leurs extraits de compte que via leur application bancaire.

Cette réforme majeure sur les comptes d'épargne vise à simplifier l'expérience des clients, à renforcer la transparence et à encourager la concurrence équitable dans le secteur bancaire belge.

Je partage :

Laissez un commentaire




Autres articles de la catégorie "Epargner"

Le plein d'informations