X
Vous êtes ici : MesFinances.be » Blog: actu & infos » J’ai emprunté au moment où les taux étaient élevés, ai-je réellement intérêt de refinancer mon prêt immobilier?

J’ai emprunté au moment où les taux étaient élevés, ai-je réellement intérêt de refinancer mon prêt immobilier?

Négociez le meilleur taux !

Les taux des crédits hypothécaires sur le marché varient souvent selon les périodes et la situation économique du pays. Donc si vous avez signé un contrat juste avant que les taux n'entament une chute libre, vous allez surement vouloir y faire quelque chose. Et vous le pouvez : pour cela, il suffit de refinancer votre prêt hypothécaire. Cependant la rentabilité d'une telle démarche n'est pas toujours vérifiée. En effet, si vous avez en perspective un remboursement du premier prêt pour la souscription d'un deuxième à un taux plus avantageux, analysez avec attention les frais qu'une telle opération implique pour un remboursement anticipé.

Refinancer son prêt hypothécaire, pas sans pénalités

Si vous trouvez un meilleur taux, vous allez vouloir rembourser la banque chez laquelle vous avez fait votre prêt numéro 1. Et, par la suite, vous allez contracter un nouveau crédit avec un taux inférieur, plus rentable pour vous car bien moins cher. Et ainsi réaliser des économies à long terme. Refinancer son prêt hypothécaire sert donc au remplacement d'un crédit à taux élevé par un crédit à taux plus bas. Or, ce remboursement, qui amène à un arrêt du paiement des intérêts chaque année, n'est pas sans frais. Dans ce cas-là, les banques facturent des pénalités de remboursement, pouvant atteindre 3 à 6 mois d'indemnité de réemploi.

Toutefois, cela dépend de vos négociations. Lors de la contraction d'un emprunt, l'emprunteur peut négocier les frais d'un remboursement anticipé. Ces frais ne pourront être réclamés que durant un nombre d'années suivant le début du crédit hypothécaire, celui-ci fixé au préalable par les deux parties. Si la durée est de 5 ans, cela signifie que le client ne pourra pas rembourser le reste de l'emprunt sans payer de frais les cinq premières années. Ainsi, au moment de refinancer votre prêt hypothécaire, portez votre attention sur ce que vous avez convenu avec votre banquier, et combien cela vous coûtera.

En outre, Il faut faire attention à éviter les frais annexes qui peuvent réduire à néant les potentiels bénéfices de l'opération. Frais obligatoires : frais de dossiers à négocier, peu importe si votre prêt numéro 2 est contracté dans l'ancienne ou une nouvelle banque.

Comment ça marche avec ma banque ?

 Je reprends un prêt auprès de ma banque

Il faut prendre en compte le fait que vous impactez ses revenus sur le long terme en prenant cette décision. Ainsi elle ne vous accordera pas facilement la négociation d'un nouveau taux au prix du marché.

Je contracte un prêt dans une nouvelle banque ou via un courtier

Cette solution paraît avantageuse, car les autres banques ou le courtier vous offriront le meilleur taux qu'elles auront, contrairement à votre banque qui vous proposera un taux supérieur à celui du marché dans le cadre d'un rachat de crédit. Cette solution est à réfléchir, en raison des frais de dossier qui peuvent parfois être conséquents. Refinancer son prêt hypothécaire n'est pas sans coût, il faut donc trouver un taux suffisamment bas afin de couvrir l'ensemble des frais engendrés.

Refinancer son crédit hypothécaire : un exemple concret

L'objectif de cet exemple est de recalculer ce que coûte le nouvel emprunt avec les frais de dossiers et les frais de remboursement anticipé de l'ancien emprunt. 

Pour un emprunt de 200 000€ à 4% sur 20 ans (240 mois). La mensualité est de : 1210€. Le total des intérêts s'élève à 91 000€. Le crédit coûte donc, au total, 291 000€.

Vous décidez au bout de 5 ans, de le renégocier. Il vous reste, à ce moment-là, 164 000€ à rembourser à la banque. (Emprunt + intérêts).

Vous allez voir votre banque : vous souhaitez emprunter ce qu'il reste à rembourser soit 164 000€ sur 180 mois, à 2%, qui se retrouvent être le taux actuel. Le crédit va coûter, au total, 190 000€. Vous avez, comme on l'a dit, remboursé 36 000€, pour un coût de 72 600€. Donc vous avez payé 36 600€ d'intérêts, avant de refinancer votre prêt.

Le coût final de l'emprunt renégocié avec les 164 000€ est donc de : 190 000€ + 36 600 = 226 600€.

L'emprunt initial coûtait 291 000€, celui-ci vous en coûtera 226 600€, soit une économie de 64 000€.

Ce qui veut dire que tant que les frais lié au remboursement ajoutés aux frais de dossiers sont inférieurs à 64 000€, cela vaut le cout de renégocier l'emprunt. Ici, comme nous l'avons dit ils ne dépassent pas les 3% du montant restant à rembourser (soit 164 000, soit environ 5000€). Ainsi dans ce cas-là, vous êtes très largement bénéficiaire à refinancer votre prêt. 

Faites le calcul et prenez la bonne décision.

Je partage :

Laissez un commentaire




Newsletter

Recevez gratuitement
nos conseils et astuces par e-mail !

« Se tenir informer et comparer permet de faire des économies et de gérer efficacement ses finances personnelles. »

Vous n’aimez pas le spam ? Nous non plus ! Votre adresse e-mail sera utilisée exclusivement pour l’envoi de notre newsletter.

>> Plus d'informations sur le traitement de vos données <<