Aller au contenu

Que savez-vous réellement des cryptomonnaies ?

Les problèmes légaux et financiers rencontrés par les plateformes d'échange de cryptomonnaies ne sont pas rares et font souvent les gros titres. Cela soulève la question de savoir pourquoi ce marché est si sujet aux turbulences, malgré l'intérêt croissant pour les cryptomonnaies de la part de nombreuses personnes. Vous faites parties de ces dernières ? Alors que savez-vous réellement des cryptomonnaies ?  

Monnaie virtuelle, risques réels. En crypto seul le risque est garanti.

Que savez-vous réellement des cryptomonnaies ?

Publicité

Binance et Bit4You en difficultés

En juin 2023, Binance, la plus grande plateforme mondiale d'échange de cryptomonnaies, s'est retrouvée confrontée à une action en justice de la SEC, le régulateur américain des marchés financiers, pour avoir prétendument enfreint les réglementations en vigueur. En conséquence, Binance a suspendu les dépôts et a demandé à ses utilisateurs de retirer leurs fonds en dollars de leurs comptes.

En Belgique, c'est Bit4You, une autre plateforme d'échange, qui pourrait bientôt faire face à une situation de faillite, touchant ainsi 41.000 clients. On estime que ces clients ont investi un total de 13 millions d'euros sur cette plateforme.

Les problèmes légaux et financiers rencontrés par les plateformes d'échange de cryptomonnaies ne sont pas rares et font souvent les gros titres. Cela soulève la question de savoir pourquoi ce marché est si sujet aux turbulences, malgré l'intérêt croissant pour les cryptomonnaies de la part de nombreuses personnes.

Les cryptomonnaies : un marché pour le moins fluctuant

Pour rappel, les cryptomonnaies sont des monnaies numériques dont la valeur n'est pas fixée par un État ou une banque centrale. Il existe des milliers de cryptomonnaies différentes, parmi lesquelles la plus célèbre est le Bitcoin. Leur quantité est limitée, ce qui signifie que leur valeur est déterminée par le mécanisme de l'offre et de la demande.

L'idée initiale, lors de l'émergence des cryptomonnaies en 2009, était de créer une monnaie indépendante des gouvernements et des institutions. Par exemple, l'euro est lié à la Banque centrale européenne et le dollar à la Banque centrale américaine.

Ces cryptomonnaies fonctionnent de manière autonome grâce à des algorithmes mathématiques basés sur un protocole auquel tous les utilisateurs adhèrent.

Ce marché hautement spéculatif et volatil attire de nombreuses personnes à la recherche d'investissements intéressants : elles achètent lorsque les taux sont bas et revendent lorsque les cours augmentent. Les cryptomonnaies peuvent ensuite être utilisées pour effectuer des paiements. De plus en plus de sites internet et de commerces acceptent désormais les paiements en cryptomonnaie.

Des transactions parfois floues

Pour se procurer ces cryptomonnaies, les utilisateurs doivent passer par des plateformes en ligne, également appelées Marketplaces. Elles peuvent alors être de grande envergure, comme Binance, ou de plus petite taille, comme la plateforme belge Bit4You. Cependant, les transactions effectuées sur ces plateformes demeurent parfois floues car le secteur n'est pas encore véritablement réglementé.

"L'idée est que les utilisateurs utilisent des euros pour acheter des cryptomonnaies, et au final, c'est la plateforme elle-même qui gère les transactions en euros et en cryptomonnaies", explique Loïc Sauce, économiste et chercheur spécialisé dans les cryptomonnaies à l'ISTEC à Paris. "C'est assez pratique pour les utilisateurs, mais l'inconvénient est que nous ne savons pas vraiment comment nos fonds sont gérés. Est-ce que les cryptomonnaies qui nous sont attribuées lors de nos achats sont réellement présentes ? Les fonds de la plateforme sont-ils utilisés comme nous l'espérons, ou pas ?"

C'est précisément ce type de mauvaise surprise qui est survenue pour les 41.000 clients belges de Bit4You. En réalité, la plateforme avait confié 45 % de ses clients à CoinLoan, une plateforme estonienne qui est maintenant en faillite. 

Cryptomonnaies : les risques d’un marché trop peu régulé

Ces situations fâcheuses découlent toutes d'un secteur peu réglementé, contrairement aux banques et aux bourses. En effet, contrairement aux banques européennes qui doivent fournir une garantie de dépôt pouvant aller jusqu'à 100.000 €, les plateformes de cryptomonnaies ne sont tenues en Belgique que de posséder une autorisation d'exercice délivrée par la FSMA, l'Autorité des services et marchés financiers.

À noter : toute entreprise souhaitant proposer des produits d'investissement, que ce soit via une plateforme de trading ou autre, doit être agréée. Certaines entreprises qui ne possèdent pas cette agrémentation font l'objet d'avertissements de la part de la FSMA, l'Autorité des services et marchés financiers. Vous pouvez consulter la liste de ces entreprises ici.

Publicité

Bientôt de nouvelles règles de traçabilité des cryptomonnaies

Le feu vert a été donné par le Parlement européen quant à de nouvelles règles en matière de traçabilité des transferts de cryptomonnaies. Cependant, cette nouvelle réglementation doit encore être officiellement approuvée par le Conseil avant de pouvoir être publiée au Journal officiel de l’UE. Elle entrera alors en vigueur 20 jours plus tard. 

Je partage :

Laissez un commentaire




Autres articles de la catégorie "Investir & Placer"