Aller au contenu

Pas de bons d’État à 1 an en décembre

L’Agence Fédérale de la Dette ne proposera pas de bons d'État à 1 an en ce mois de décembre. Elle émettra toutefois des bons d'État avec des maturités de 5 et 8 ans le 11 décembre 2023.

Découvrez les détails de cette émission et les perspectives de rendement qui en découlent.

Pas de bons d’État à 1 an en décembre

Caractéristiques des nouveaux bons d'État de décembre

Contrairement aux émissions précédentes, aucun bon d'État à 1 an ne sera émis par l’Agence Fédérale de la Dette en ce mois de décembre. Les investisseurs intéressés devront plutôt opter pour des bons d'État à plus long terme, avec des maturités de 5 et 8 ans. La période de souscription directe s'étend du jeudi 30 novembre au jeudi 7 décembre 2023, tandis que les souscriptions via les banques seront acceptées jusqu'au vendredi 8 décembre 2023, offrant ainsi une flexibilité aux investisseurs.

Bon à savoir : investir dans un bon d'État implique de prêter des fonds à l'État pour une durée déterminée. En retour, vous percevez des intérêts préalablement définis chaque année. À l'échéance du bon d'État, le capital investi vous est restitué. Faut-il investir dans des bons d'État ? Découvrez les aspects à considérer avant de prendre une décision d'investissement.

Prévisions de rendement et considérations fiscales des bons d'État de décembre

Les rendements des futurs bons d'État pourraient être moins attractifs que ceux du bon d'État à un an émis en septembre. En raison de l'absence d'une hausse significative des taux d'intérêt et d'une fiscalité moins généreuse, les investisseurs peuvent en effet anticiper des rendements nettement inférieurs. Les taux bruts des bons à 5 et 8 ans sont respectivement de 2,9% et 3,1%, avec un précompte mobilier de 30%.

Cependant, malgré des rendements potentiellement moins élevés, les bons d'État à 5 et 8 ans pourraient offrir des opportunités d'investissement intéressantes. Le rendement net attendu pourrait être d'environ 1,8% à 5 ans et d'environ 2% à 8 ans, après prise en compte du précompte mobilier. 

À noter : pour rappel, le taux net des bons d'État à un an de septembre s'élevait à 2,81 %. 

En résumé, bien que les Bons d'État à 1 an soient absents ce mois-ci, les investisseurs ont l'opportunité de diversifier leurs portefeuilles avec des bons d'État à maturités plus longues. Avec une période de souscription limitée, il est conseillé aux investisseurs de considérer attentivement les implications fiscales et les rendements prévus avant de prendre une décision d'investissement.

Je partage :

Laissez un commentaire




Autres articles de la catégorie "Investir & Placer"

Le plein d'informations