X
MesFinances.be » Blog » Les risques de la souscription d’un prêt hypothécaire

Les risques de la souscription d’un prêt hypothécaire

Prendre un prêt hypothécaire permet de réaliser des projets importants : devenir propriétaire, acheter une voiture, créer une entreprise, etc. Mais les risques sont tout aussi significatifs. Focus sur les dangers de la conclusion d’un crédit hypothécaire.

Les principes du prêt hypothécaire

Il s’agit d’un prêt garanti par un ou plusieurs biens immobiliers de l’emprunteur.  La somme prêtée représente de 50 à 70 % de la valeur estimée du bien mis en gage. Les fonds octroyés pourront être dépensés librement, selon les envies de l’emprunteur : acheter un bien, financer un projet personnel, rembourser un crédit à la consommation, etc. Si le prêt a pour objet l’acquisition d’une propriété immobilière, l’hypothèque sera prise sur le bien à acheter. Dans ce cas, le financement obtenu servira à payer le prix d’achat de l’immeuble et l’emprunteur ne deviendra le propriétaire légitime que lorsqu’il aura remboursé son créancier en totalité. La garantie prise sur le bien implique qu’en cas d’insolvabilité de l’endetté, l’établissement de prêt aura le droit de saisir le bien et de le revendre. Ensuite, il gardera l’argent de la revente à titre de remboursement. C’est là le plus grand risque de la souscription d’un prêt hypothécaire : perdre son patrimoine immobilier en cas de non-remboursement.

Le remboursement d’un prêt hypothécaire

Le remboursement d’un crédit hypothécaire ne doit pas durer plus de 50 ans mais généralement, la durée acceptée est comprise entre 15 et 30 ans.  L’hypothèque doit être effectuée en présence d’un notaire et faire l’objet d’une publication aux services de publicité foncière. L’hypothèque est uniquement levée lorsque le crédit est remboursé en intégralité. Et l’emprunteur doit s’acquitter de frais d’acte pour lever l’hypothèque. Un autre risque du crédit hypothécaire est que si l’emprunteur est d’un âge avancé, il aura plus de difficulté pour rembourser sa dette lorsqu’il partira à la retraite à cause de sa baisse de revenus. De ce fait, il pourrait se retrouver à la rue et sans ressource dans sa vieillesse. C’est pourquoi, il est vivement recommandé d’emprunter jeune (idéalement à moins de 30 ans) pour s’assurer de solder sa dette avant son départ à la retraite. L’Office crédit hypothécaire peut vous aider à simuler et à obtenir un prêt hypothécaire dès maintenant.

Les coûts d’un crédit hypothécaire

Hypothéquer un bien est une procédure onéreuse. En effet, au moment de prendre une hypothèque, il faut payer :

  • la taxe de publicité foncière,
  • les honoraires du notaire,
  • les frais de mainlevée de l’hypothèque…

Et la prise d’un crédit hypothécaire implique différentes dépenses outre le remboursement proprement dit : frais de dossier, intérêts, pénalités de remboursement anticipé... Si l’emprunteur manque ne serait-ce que deux mensualités de crédit (successives ou non), il risque de se voir déposséder de son bien immobilier ainsi qu’un fichage négatif à la Banque nationale. Et une inscription dans la liste noire de la Banque nationale est rédhibitoire pour les banques qui refuseront de lui accorder un prêt. Donc, en cas d’imprévu ou d’accident de la vie, il n’aura pas les moyens d’y faire face.

Je partage :

Laissez un commentaire




Newsletter

Recevez gratuitement
nos conseils et astuces par e-mail !

« Se tenir informer et comparer permet de faire des économies et de gérer efficacement ses finances personnelles. »

Vous n’aimez pas le spam ? Nous non plus ! Votre adresse e-mail sera utilisée exclusivement pour l’envoi de notre newsletter.

>> Plus d'informations sur le traitement de vos données <<