Aller au contenu

Le TAEG d’un crédit : c’est quoi ?

Au moment de contracter un crédit, vous avez forcément été confronté à l'acronyme TAEG. Utilisé de façon récurrente dans le secteur du prêt, le Taux Annuel Effectif Global, ou TAEG, constitue un indicateur indispensable en vue de trouver le crédit le plus avantageux. Mes-finances.be vous livre la définition du TAEG. Découvrez également la législation du TAEG en Belgique ainsi que la méthode de calcul officielle du TAEG.

Le TAEG d’un crédit : c’est quoi ?

TAEG d’un prêt : définition

Le TAEG, ou Taux Annuel Effectif Global, est un indicateur qui est affiché par tous les organismes prêteurs en Belgique. Le TAEG permet de comparer objectivement plusieurs offres de crédits. En effet, puisqu’il tient à la fois compte du taux débiteur fixe et des frais liés, le TAEG permet de mesurer réellement le coût d’un emprunt. 

Bon à savoir : par le passé, c’est le taux d'intérêt débiteur qui était affiché. Il était donc bien plus difficile de comparer les offres car les frais de dossier et autres frais liés aux crédits n'étaient pas pris en compte. 

Une définition du TAEG pourrait donc être la suivante : “le TAEG représente le coût total d’un crédit exprimé en pourcentage. Il a été mis en place en vue de permettre aux consommateurs de comparer objectivement les offres de prêts par les différents prêteurs. En Belgique, la loi a fixé un TAEG maximum”. 

Les meilleures offres prêt personnel

Quels sont les coûts compris dans le TAEG ?

En Belgique, le TAEG prend en compte tous les frais obligatoires qui sont liés à un prêt. Il inclut donc notamment : 

  • Le taux débiteur,
  • Les frais de dossier,
  • Les frais de gestion,
  • Les frais d'expertise,
  • Les frais de garantie,
  • Les frais d'éventuelles assurances obligatoires. 

Quels sont les frais supplémentaires à prévoir en plus de ceux pris en compte dans le TAEG ?

Bien que le TAEG soit un outil de comparaison hautement utile, il ne reflète toutefois pas toujours le coût réel d’un prêt. En effet, en Belgique, le TAEG ne prend pas en compte les frais suivants : 

  • Les intérêts de retard,
  • Les frais d’assurances optionnelles,
  • Les indemnités de remploi,
  • Les honoraires du notaire dans le cadre d’un prêt hypothécaire,
  • Les frais liés aux défauts de paiement,
  • Tout autre frais non obligatoire. 

À noter : l'intégralité des coûts liés à un emprunt figurent toujours dans le contrat de prêt. Veillez à en prendre connaissance avant de signer. 

Quelle est la législation du TAEG en Belgique ?

En Belgique, le TAEG doit systématiquement être inclus dans le formulaire des Informations Européennes Normalisées en matière de Crédit à la Consommation (SECCI). Ce formulaire est joint à chaque offre de crédit. En outre, depuis avril 2017, le TAEG est également obligatoire pour les prêts hypothécaires. 

En Belgique, les prêteurs sont légalement obligés de présenter le TAEG de leurs offres de crédit. Et ce, que ce soit sur leur site web, dans leurs prospectus et propositions d'offres, ou encore sur leurs contrats de prêt.

Quel est le TAEG maximum en Belgique ?

Les TAEG proposés par les organismes de crédit en Belgique sont strictement encadrés par la loi. De plus, il ne peuvent pas être supérieurs à certaines limites maximales légales. Cette mesure permet de protéger les consommateurs en leur garantissant un taux plafonné. 

À noter : les TAEG maximaux sont mis à jour de façon régulière en fonction de l'évolution du marché. 

En date du 1er juin 2023, les TAEG maximaux en Belgique étaient les suivants : 

Montant du crédit

Prêt à tempérament, vente à tempérament ainsi que tous les contrats de prêt (à l'exception du crédit-bail) pour lesquels les termes de paiement ainsi que les montants de terme restent généralement les mêmes pendant toute la durée du contrat

Crédit-bail

Ouverture de crédit et tout autre contrat de crédit à l’exception de ceux mentionnés dans les autres colonnes de ce tableau

   

Avec carte

Sans carte 

1250 € maximum

21,50 %

15,50 %

17,00 %

13,00 %

Entre 1250 et 5000 €

16,00 %

12,00 %

15,00 %

12,00 %

Plus de 5000 €

13,00 %

11,00 %

14,00 %

12,00 %

Bon à savoir : vous pouvez retrouver les TAEG maximaux en Belgique sur le site du SPF Économie.

Quelle est la méthode de calcul du TAEG ?

La méthode de calcul du TAEG en Belgique est légalement définie par l’article 4§1 de l'A.R. du 4 août 1992.

Ainsi, la formule de calcul du TAEG est la suivante : 

 ((montant total remboursé - montant du crédit) / montant du crédit) x (12 / nombre de mensualités)) = TAEG (%)

Cette méthode de calcul du TAEG permet de déterminer le montant que les frais du crédit représentent et de l’exprimer en pourcentage annuel. 

À noter : s’il peut paraître compliqué de calculer vous-même le TAEG, vous n’aurez cependant pas besoin de le faire. En effet, les prêteurs affichent directement le TAEG de chacune de leurs offres.

Le calcul du TAEG en pratique

Voici un exemple de calcul de TAEG : un remboursement total de 8500 € vous est demandé pour un prêt personnel de 7500 € d’une durée de 42 mois. En appliquant la formule de calcul du TAEG exprimée ci-dessus, on obtient le résultat suivant : ((8500 - 7500) / 7500) x (12 / 42)) = 0,0380 = 3,8 %

Vous désirez calculer le coût de votre prêt personnel ? Mes-finances.be met une calculette gratuite à votre disposition afin d’effectuer vos simulations et d'éviter toute mauvaise surprise !

Le TAEG peut-il être utilisé dans le cadre de taux variables ?

Le TAEG est, par définition, toujours fixe car il ne tient pas compte des éventuelles fluctuations futures du taux d'intérêt débiteur. Cependant, il est parfois possible d'opter pour un taux variable lors de la souscription d'un prêt. Dans ce cas, les intérêts et les mensualités peuvent augmenter ou diminuer en fonction de l'évolution de l'Euribor (indice de référence en Europe). Le taux variable est révisé périodiquement, généralement à chaque anniversaire du contrat de prêt. 

Bon à savoir : en Belgique, le taux des prêts à la consommation est toujours fixe, seuls les prêts hypothécaires peuvent avoir un taux variable.

Ainsi, pour connaître précisément votre TAEG, il faudra le recalculer à chaque fois que le taux de votre contrat change. Pour vous donner une idée du coût du prêt, les prêteurs donnent alors généralement une estimation du TAEG basée sur le taux initial. 

Je partage :

Laissez un commentaire




Autres articles de la catégorie "Emprunter"