Aller au contenu

La pension anticipée en 2023 en Belgique

Chaque année, de nombreux Belges cherchent des informations sur la possibilité de prendre une retraite anticipée et sur le montant de leur pension. Mais qu'est-ce que la retraite anticipée ? Qui est éligible pour en bénéficier et dans quelles situations ? La retraite anticipée peut être prise dans le cadre légal sécurisé ou en dehors de ce cadre. Mes-finances.be vous offre une explication complète sur la pension anticipée en 2023 en Belgique !

La pension anticipée en 2023

Publicité

Le gouvernement belge a établi des catégories spécifiques de travailleurs éligibles à une retraite anticipée. Actuellement, l'âge légal de la pension est fixé à 65 ans. Toutefois, il est prévu d'augmenter cet âge à 66 ans à partir du 1er février 2025, puis à 67 ans à partir du 1er février 2030. En tant que salarié, il est de votre responsabilité d'informer votre employeur de votre intention de prendre votre retraite. Dans le cas contraire, votre contrat de travail se poursuivra automatiquement. En tant que fonctionnaire, votre contrat de travail prend automatiquement fin lorsque vous atteignez l'âge légal de la retraite. Toutefois, avec l'accord de votre employeur, vous avez la possibilité de continuer à travailler.

Qui peut partir en retraite anticipée ?

Bien que la loi soit applicable à tous, seuls certains salariés et fonctionnaires remplissent les critères pour bénéficier d'une pension anticipée dans des conditions spécifiques. Ainsi, bien que tout le monde puisse choisir de prendre une préretraite, tout le monde ne peut pas bénéficier du cadre légal de la pension anticipée. Pour cela, il est nécessaire d'appartenir à certaines catégories de travailleurs et de justifier d'un certain nombre d'années de travail ainsi que d'un âge déterminé. 

À quel âge peut-on prendre sa pension anticipée ?

Comme c'est souvent le cas, les régimes de retraite ont évolué au fil des années en Belgique. Il existe donc plusieurs circonstances à prendre en compte pour déterminer le nombre d'années de travail nécessaires pour la préretraite légale. Le régime normal actuellement en vigueur permet aux travailleurs de prendre leur pension anticipée dans les situations suivantes :

  • À l'âge de 60 ans, en justifiant d'une carrière de 44 ans ;
  • À l'âge de 61 ans, en justifiant d'une carrière de 43 ans ;
  • À l'âge de 62 ans, en justifiant d'une carrière de 43 ans ;
  • À l'âge de 63 ans, en justifiant d'une carrière de 42 ans.

Ces conditions sont applicables de manière générale en Belgique. Cependant, les règles peuvent varier en fonction de l'année de naissance des travailleurs en raison des changements de loi et des réformes. 

Ainsi, les travailleurs nés avant le 1er janvier 1956, justifiant d'au moins 32 ans de carrière en 2012, peuvent prendre leur pension anticipée à l'âge de 62 ans suite à une carrière de 37 ans. Le calcul de la durée de la carrière est effectué sur base des années comprenant au moins 104 jours de travail et sans prendre en compte la durée d'obtention d'un diplôme ni les coefficients de majoration des jetons de présence préférentiels.

Quant aux travailleurs nés avant le 1er janvier 1958, ils bénéficient d'une réglementation encore plus avantageuse. Ils peuvent prendre leur pension anticipée selon les conditions suivantes :

  • À l'âge de 61 ans, en justifiant d'une carrière de 43 ans ;
  • À l'âge de 62 ans, en justifiant d'une carrière de 42 ans ;
  • À l'âge de 63 ans, en justifiant d'une carrière de 41 ans.

Quelles sont les années de travail qui sont prises en compte par la loi ?

Pour qu’elles puissent être légalement prises en compte, les années que vous pouvez justifier sont les suivantes : 

Les années travaillées

Les années non travaillées

Les années de service militaire 

Les années travaillées peuvent être prises en compte si elles ont été exécutées : 


  • Dans un régime de retraite belge ;
  • Dans un pays de l’Espace économique européen ;
  • Dans un pays avec lequel la Belgique a conclu un accord bilatéral ;
  • Dans une institution de l’Union Européenne.

Bien qu’elles n’aient pas été travaillées, les années suivantes peuvent être prises en compte : 


  • Les périodes de chômage ;
  • Les crédit-temps motivés pour les salariés ;
  • Les congés maladie ;
  • Les cessation d'activité afin d'élever un enfant âgé de moins de 6 ans.

Toutes les années de service militaire peuvent également être prises en compte. 

L’importance de votre statut de travailleur

Votre statut de travailleur est la dernière caractéristique qui doit être prise en compte lors du calcul des années prises en compte pour votre pension anticipée.

La pension anticipée pour les fonctionnaires

Si vous êtes fonctionnaires en Belgique, plusieurs périodes spécifiques sont également prises en compte lors du calcul de votre préhension anticipée : 

  • Toute prestation en tant que fonctionnaire titulaire (ou équivalent) ;
  • Toute prestation d'intérimaire statuaire de l’enseignement qui a donné lieu à une titularisation ;
  • Tout service en tant que mandataire politique ;
  • Tout service de sapeur-pompier volontaire qui a donné lieu à une pension en tant que pompier professionnel. 

La pension anticipée pour les salariés

Comme mentionné précédemment, seules les années qui comptent au minimum 104 jours travaillés pourront être prises en compte. 

Publicité

Bon à savoir : ce chiffre est issu du calcul d’⅓ d’une carrière à plein temps. 

Le montant d’une pension est-il inférieur en cas de retraite anticipée ?

Si vous remplissez les conditions requises pour une préretraite légale, vous pouvez en bénéficier. Cependant, il est important de garder à l'esprit que le montant de votre pension sera inférieur au taux plein normal en cas de retraite anticipée. La raison en est simple : en prenant votre pension plus tôt, vous travaillez pendant moins d'années et cotisez moins, ce qui entraîne une pension plus basse.

La retraite anticipée à temps partiel comme alternative

Pour conclure cette section sur la pension anticipée en 2023 dans le cadre légal, il est essentiel de mentionner la possibilité de la pension anticipée à temps partiel. Il s'agit d'une solution alternative à la préretraite anticipée, où vous travaillez simplement moins d'heures au cours des dernières années de votre carrière professionnelle. Vous pouvez ainsi passer de 5 jours de travail à 3 jours, tout en bénéficiant d'un certain salaire avant d'atteindre l'âge légal de départ à la retraite. 

Cependant, il est important de noter que la retraite à temps partiel ne peut être mise en place qu'à partir de l'âge de 55 ans et qu'elle a inévitablement une incidence sur le montant de votre future pension de retraite

N'hésitez pas à calculer votre pension sur mypension.be afin de prendre les décisions les mieux adaptées à votre situation.

Publicité

Vous êtes bien évidemment libre de choisir le moment où vous souhaitez prendre votre préretraite. Cependant, il est important de prendre cette décision avec précaution, car les implications financières peuvent varier.

Une pension non financée par l’État

En pratique, tout travailleur a la possibilité de décider de prendre sa retraite anticipée à n'importe quel moment de sa vie. Cependant, il ne recevra pas la pension légale avant d'atteindre l'âge légal de la retraite. La pension légale représente le premier pilier de la pension de retraite, entièrement financé par l'État.

Une pension anticipée qui peut éventuellement être financée par la pension de l’employeur

Il est généralement impossible de recevoir des paiements du deuxième pilier de la pension de retraite (la pension complémentaire) avant d'atteindre l'âge légal de la retraite. Cela dépend bien sûr des conditions spécifiées dans le contrat de pension fourni par votre employeur. Cependant, dans la plupart des cas, il ne sera pas possible de demander le versement de cette partie de votre pension avant que vous n’atteigniez l'âge légal de départ à la retraite.

Une pension anticipée via une pension individuelle

Si vous envisagez de prendre une retraite anticipée en dehors du cadre légal, la seule option viable est de prévoir le troisième pilier de votre pension, c'est-à-dire la pension individuelle. Le principe est simple : tout au long de votre vie, vous épargnez de l'argent sur un compte d'assurance-vie ou de retraite. Vous pouvez par exemple choisir un compte d'épargne, un compte à terme ou, selon votre profil de risque, parmi de nombreuses autres solutions d’investissement

Je partage :

Laissez un commentaire




Autres articles de la catégorie "Fiscalité & Impôts"