Aller au contenu

La Belgique offre les meilleurs frais bancaires d’Europe !

Febelfin a initié une étude comparative en vue d’analyser le coût des opérations de paiements pour les consommateurs et les commerçants en Belgique et en Europe. Leur constat ? La Belgique offre le meilleur service bancaire d’Europe avec, pour les clients numériques, les frais bancaires les moins élevés ainsi qu’une large gamme de services.

La Belgique offre les meilleurs frais bancaires d’Europe !

Les frais bancaires belges parmi les moins élevés

D'après une étude comparative lancée par Febelfin, les banques belges sont celles qui répercutent le moins de frais bancaires sur leurs clients.

Bon à savoir : cette étude a été menée en Belgique, en France, en Espagne, en Italie, en Allemagne, aux Pays-Bas, au Luxembourg et en Suède. Au sein de tous ces pays, ce sont les frais bancaires des banques les plus importantes qui ont été analysés. En Belgique, il s’agit de BNP Paribas Fortis, Belfius, Argenta, KBC et ING. 

En effet, les frais bancaires supportés par un client belge "numérique" (défini comme un client possédant un compte courant, une carte de débit, une carte de crédit et effectuant la majorité de ses opérations via son application bancaire) varient de 0 à 22,8 euros annuels

Dans les pays limitrophes, des offres équivalentes se révèlent souvent bien plus coûteuses, avec des tarifs pouvant parfois même atteindre plus de 100 euros par an. En outre, l’option gratuite n’existe pas toujours. Parmi les pays analysés, seules les banques espagnoles se distinguent par leur tarification encore plus avantageuse, offrant toutes des packages gratuits. Les consommateurs italiens se trouvent quant à eux dans la situation la moins favorable, avec des frais bancaires oscillant entre 60 et 140 euros par an. En France, les frais annuels s'établissent autour de 70 euros.

Comparez les meilleures offres de comptes en ligne gratuits en Belgique !

Une variété étendue de services dans l’offre numérique

En ce qui concerne la qualité de l'offre, les institutions belges méritent à nouveau une mention positive, offrant une gamme étendue de services au sein de leur bouquet numérique à des tarifs avantageux. Les clients belges bénéficient ainsi de :

  • Un compte bancaire avec une carte de débit,
  • Une carte de crédit,
  • Un nombre illimité d'ordres permanents,
  • Un nombre illimité de prélèvements bancaires,
  • Des relevés de compte numériques,
  • Minimum  24 retraits d'argent gratuits au Bancontact,
  • Des paiements instantanés.

Seuls la Suède et les Pays-Bas proposent une gamme aussi complète, mais avec des frais bancaires nettement supérieurs.

Des services dédiés à la clientèle non numérique

Que se passe-t-il pour les clients qui préfèrent ne pas utiliser les canaux numériques pour leurs transactions financières ? Alors que les services traditionnels semblent disparaître avec la fermeture d'agences et la réduction du nombre de distributeurs automatiques, le secteur bancaire ainsi que le gouvernement belge ont pris des mesures pour garantir un service minimum.

Ils ont ainsi conclu un accord sous forme de Charte définissant les principes et modalités d'un Service Bancaire Universel (SBU). L'objectif est de fournir une solution permettant à chacun de gérer ses finances sans difficulté, même sans recourir aux outils numériques. Le SBU offre notamment la possibilité d'effectuer des virements papier manuellement soumis à des frais bancaires raisonnables.

La Belgique, tout comme l'Allemagne, figure parmi les rares pays à proposer un forfait spécialement conçu pour les consommateurs non numériques. Les frais bancaires qui y sont associés sont toutefois plus attractifs en Belgique qu'en Allemagne. Dans d'autres pays, des services similaires ne sont disponibles que sur demande, mais à des prix nettement plus élevés. La cotisation annuelle pour le SBU en Belgique varie entre 39 et 60 euros, ce qui représente de loin le tarif le plus bas parmi les pays examinés.

Attention ! Le SBU est à distinguer du Service Bancaire de Base, véritable droit au compte bancaire pour les consommateurs. 

Qu’en est-il des frais bancaires pour les commerçants ?

L'étude met également en évidence la modicité des frais bancaires supportés par les commerçants belges, qui s'élèvent à environ 50 euros par an

À titre de comparaison, ces frais oscillent entre 60 et 240 euros annuels en France, tandis qu'au Luxembourg, les commerçants font face à des frais bancaires annuels compris entre 150 et 350 euros. En Italie, ces frais bancaires peuvent dépasser les 400 euros.

Les banques belges se positionnent ainsi également comme les prestataires proposant les comptes bancaires professionnels les moins onéreux en Europe.

Conclusion

C'est une très bonne nouvelle pour les consommateurs belges .... mais tout comme pour le recyclage, un déchet non produit ne doit pas être recyclé, un service bancaire que vous n'utilisez pas ne doit pas être activé et encore moins payé ! Et la comparaison reste le maître mot surtout si c'est pour comparer les offres totalement gratuite.

Par ailleurs ce bon résultat vient compenser des taux d'intérêts sur les comptes épargnes qui ne suivent pas les taux directeurs de la BCE.

Je partage :

Laissez un commentaire




Autres articles de la catégorie "Compte à vue"

Faites le plein d'informations :