Aller au contenu

Est-ce rentable d'installer des panneaux solaires? Faisons le point par Région

Pour les particuliers, les panneaux solaires représentent la façon la plus efficace de générer de l'électricité verte. Cependant, les primes d'installation ayant disparu dans les 3 Régions, est-ce encore rentable d’installer des panneaux solaires ? La réponse est oui ! Dans cet article, nous faisons le point par Région afin de répondre dans le détail à cette question. 

Est-ce rentable d'installer des panneaux solaires? Faisons le point par Région

Est-il possible de couvrir l'intégralité de votre consommation électrique avec des panneaux solaires ?

Il est tout à fait possible de couvrir l’ensemble de vos besoins en matière d'électricité avec des panneaux solaires. Pour ce faire, il est toutefois nécessaire que vous disposiez d’une toiture suffisamment grande, avec la bonne inclinaison et orientée correctement. En outre, il est bien sûr essentiel d’également maîtriser votre consommation

En Belgique, une installation photovoltaïque de 1 kWc produit en moyenne 1000 kWc/an. Ainsi, afin de couvrir la consommation électrique d’une famille de 4 personnes (sans chauffe-eau électrique), une installation d'environ 3,5 kWc sera nécessaire. 

À noter : afin de calculer le type d'installation nécessaire afin de couvrir vos besoins en électricité de manière précise, vous devez tenir compte de votre consommation exacte reprise sur votre facture annuelle. 

Quelle est l’inclinaison et l’orientation optimale pour des panneaux solaires ?

La production de panneaux solaires dépend à la fois de l’inclinaison et de l’orientation de votre toiture. Pour une production optimale, les panneaux doivent être orientés vers le sud et installés sur un toit dont l’inclinaison est de 35 %.

Des écarts quant à ces données ne sont cependant pas un problème. En effet, tant que votre toit est incliné entre 30 et 40 %, l’irradiation entre le sud-est et le sud-ouest sera maximale. 

Suppression des primes : est-ce encore rentable d’installer des panneaux solaires ?

Il convient de commencer par noter qu’il n’existe plus aucune prime pour l’installation de panneaux solaires en Belgique. Et ce, dans aucune des 3 Régions. Cela étant dit, la compensation (compteur tournant à l'envers) en Wallonie, les certificats verts à Bruxelles ainsi que le tarif d’injonction en Flandre permettent de rendre rentable le fait d’installer des panneaux solaires en moins de 7 ans. On vous explique. 

Vous souhaitez installer des panneaux solaires dans votre logement ? Découvrez toutes les solutions de financement pour panneaux photovoltaïques disponibles !

Rentabilité des panneaux solaires en Région wallonne

En Wallonie, il n’existe désormais plus de primes ni de certificats verts pour les nouvelles installations de faible puissance (inférieures à 10 kWc, soit les installations de particuliers). Étant donné que leur rentabilité atteint 7 à 8 %, il a en effet été estimé qu’il devenait superflu de soutenir l'installation de panneaux solaires.

La compensation constitue un élément crucial pour la rentabilité : lors de la régularisation annuelle, la quantité d'électricité injectée dans le réseau est déduite de celle prélevée sur le réseau. Par exemple, si l'on a injecté 1000 kWh dans le réseau et prélevé 1500 kWh, le fournisseur ne facture que 500 kWh, et le prosumer (contraction de “producteur” et “consommateur”) ne paie que la composante "énergie" de ces 500 kWh. Les frais de réseau et autres surcharges s'appliquent aux 1500 kWh prélevés.

Les particuliers qui installent des panneaux solaires avant le 1er janvier 2024 peuvent toujours profiter du “compteur qui tourne à l'envers” jusqu'au 31 décembre 2030. Et ce, même s'ils passent à un compteur numérique.

Un tarif prosumer pour l'utilisation du réseau est en vigueur depuis le 1er octobre 2020. Il peut être : 

  • Soit forfaitaire à hauteur de 62,24% de la puissance nette développable afin de produire de l'électricité, en imaginant 37,76% d'autoconsommation, 
  • Soit basé sur la quantité exacte prélevée sur le réseau, nécessitant alors un compteur double flux. Une prime de 157 € (tarif 2022) est accordée pour l'installation d'un tel compteur.

En 2020 et 2021, le tarif prosumer était intégralement compensé par une prime. En 2022 et 2023, l’aide financière compense 54,27% de la redevance prosumer. À partir de 2024, le prosumer devra payer intégralement cette redevance.

Il est donc dans l'intérêt des propriétaires de panneaux solaires d'utiliser une part plus importante de l'électricité qu'ils produisent plutôt que de l'injecter dans le réseau public. En effet, ce qui est injecté peut être revendu, mais à un prix très bas, d'environ 0,03 à 0,04 €/kWh. En comparaison, consommer 1 kWh du réseau coûte environ 0,5 € en 2023, incluant les frais de transport et de distribution, les redevances et la TVA.

Bon à savoir : vous pouvez calculer la rentabilité de panneaux solaires en Région wallonne grâce au simulateur en ligne d’Énergie Commune de la Wallonie .

Rentabilité des panneaux solaires en Région bruxelloise

Depuis le 1er janvier 2020, la compensation liée à la partie "réseau" a été abolie à Bruxelles. En outre, depuis le 1er novembre 2021, la compensation pour les autres composantes a également été éliminée.

Les installations de petite envergure (inférieures à 5 kWc) bénéficient de l'octroi de 1,9 Certificats Verts (CV) pour chaque tranche de 1000 kWh produits. Et ce, pendant une période de 10 ans. Ces Certificats Verts peuvent ensuite être cédés à des fournisseurs d'énergie, généralement à un prix avoisinant les 90 € par CV.

Bon à savoir : une carte solaire offre la possibilité d'évaluer le potentiel de chaque toit. Il suffit d'entrer une adresse pour obtenir des données clés telles que le coût de l'installation, les gains en Certificats Verts, les économies sur la facture d'électricité ou encore le temps nécessaire pour amortir l'investissement.

Rentabilité des panneaux solaires en Région flamande

En Flandre, le secteur de l'énergie solaire photovoltaïque opère selon un tarif d'injection. Les prosumers fournissent de l'électricité, valorisée par le biais d'un contrat de rachat d'électricité conclu avec le fournisseur d'énergie. L'électricité tirée du réseau est quant à elle soumise à une facturation distincte. La différence entre ces deux montants est désignée sous le terme de "tarif d'injection".

La Région flamande considère elle aussi que les rendements des installations modernes sont suffisants pour justifier les investissements. C'est pourquoi elle a décidé de ne plus délivrer de certificats verts aux nouveaux producteurs d'électricité verte. Les producteurs existants, en revanche, peuvent toujours obtenir et céder des certificats verts.

Pour les nouveaux prosumers, l'accent est donc mis sur l'autoconsommation.

Calculé à l'aide d'un compteur numérique intelligent installé par un gestionnaire de réseau de distribution (GRD), le tarif d’injection représente donc la différence effective entre ce que vous injectez dans le réseau (l'électricité produite mais non consommée directement) et ce que vous prélevez du réseau (votre consommation électrique en dehors de celle produite par vos panneaux).

Ce tarif d'injection est en vigueur pour tous les détenteurs de panneaux solaires équipés d'un compteur numérique depuis le 1er mars 2021. Pour les installations mises en service avant cette date, tant que le GRD n'a pas effectué le remplacement du compteur, le principe du compteur tournant à l'envers, et donc le tarif prosumer (comme en Wallonie) demeure en vigueur.

Bon à savoir : vous pouvez solliciter activement le remplacement d'un ancien compteur (analogique) par un nouveau compteur bidirectionnel (numérique) auprès de votre GRD. Dans ce cas, le gouvernement flamand a prévu une compensation financière sous forme de prime, visant à compenser la perte financière liée au passage au nouveau système tarifaire d'injection. Cette compensation vise à garantir un rendement moyen de 5% pour votre installation photovoltaïque et est calculée en fonction de la puissance de l'installation, de la date de pose du compteur numérique, de la date d'installation et des éventuelles primes que vous avez déjà perçues.

Je partage :

Laissez un commentaire




Autres articles de la catégorie "Prêt logement"