X
MesFinances.be » Blog » Calculez les impôts, faites des économies.

Calculez les impôts, faites des économies.

Aucun contribuable n’échappe à la déclaration sur le revenu. Voici un rappel sur les nouveautés pour l’année 2020, les astuces pour payer moins d’impôt, et aussi les bons plans à suivre pour simuler votre calcul impôts sur vos revenus de 2019.

Table des matières

Rappel sur le calcul impôts sur le revenu en Belgique

Comme chaque année aux alentours de la fin juin, les contribuables belges doivent envoyer une déclaration de revenus. Pour cette année 2020, vous pouvez remplir votre déclaration fiscale sur papier jusqu’au 28 juin et jusqu’au 11 juillet pour votre déclaration en ligne.

L’impôt sur le revenu est progressif, avec des taux allant de 0 à 50 %. Il est calculé sur différents éléments :

  • les salaires nets ;
  • les avantages en nature : transports, repas, logement ;
  • les revenus de remplacement : allocations chômage, indemnités maladie, pré pensions, indemnités maladie ;
  • les pensions et rentes : retraite, invalidité permanente, pensions alimentaires, de vieillesse, de survie ;
  • les revenus du patrimoine, à savoir : revenus locatifs, revenu cadastral, intérêts et autres revenus immobiliers.

Il faut dès lors tenir compte du quotient conjugal qui peut permettre de déduire une quote-part. Pour le calculer, il faut retirer de la base d’imposition les abattements, charges de famille et déductions diverses. C’est sur cette nouvelle base qu’est appliqué le barème progressif, en tenant compte des impôts régionaux et communaux, mais aussi des réductions ou crédits d’impôt.

Les crédits et réductions d’impôts s’appliquent pour : les emprunts hypothécaires, les dons, l’assurance-vie, les équipements d’économie d’énergie, la cotisation mutuelle, la protection vol et incendie, les rentes alimentaires, la garde d’enfants, l’épargne pension et les emplois d’aide à domicile.

Le barème du calcul impôts

Le barème du calcul impôts contient 6 tranches d’imposition :

barème du calcul impôts
TrancheTaxes
de 0 à 6 800 €0%
de 6 801 à 8 350 €25%
de 8 351 à 11 890 €30%
de 11 891 à 19 810 €40%
de 19 811 à 36 300 €45%
au-delà de 36 300 €50%

La perception de l'impôt à la source

Le calcul impôts s’effectue par individu et non par foyer. Grâce au précompte professionnel, le prélèvement à la source est pratiqué sur les salaires par les employeurs depuis 1961. Le salaire brut est la base de calcul, tout en tenant compte des abattements dus à la situation familiale.

Le quotient conjugal permet alors de récupérer une partie des revenus du conjoint, si la part des revenus de l’un des partenaires est de 30 % maximum des revenus professionnels totaux.

L’administration fiscale applique les abattements ci-après pour les charges de famille :

  • 1 490 € pour 1 enfant ;
  • 3 820 € pour 2 enfants ;
  • 8 570 € pour 3 enfants ;
  • 13 860 € pour 4 enfants ;
  • + 5 290 € par enfant à partir du 5e ;
  • + 550 € pour chaque enfant de moins de 3 ans (pour lequel les frais de garde n'ont pas été déduits) ;

+ 1 490 € pour un parent isolé.

Ce qui change pour la déclaration fiscale de 2020

Comme chaque année, des changements interviennent sur la déclaration de revenus. Voici le récapitulatif pour la déclaration de 2020 dont certains peuvent permettre un calcul impôts en votre faveur.

25 nouveaux codes

Il existe désormais 25 nouveaux codes (ils sont plus de 800 en tout), mais plus de la moitié sont déjà préremplis. Vous ne devez donc négliger aucun de ces codes qui peuvent correspondre à une réduction d’impôts.

La pension complémentaire pour les indépendants

Les indépendants peuvent notamment bénéficier d’une réduction d’impôt sur leur pension complémentaire.

La réduction fiscale pour les parents qui adoptent

Une déduction de 20 % des frais liés à l’adoption est possible, par contre avec un plafond fixé à 6 150 €.

La modification concernant les pensions publiques

Les pensions publiques correspondant à décembre 2018. Ayant été versées pour la première fois en décembre au lieu de janvier de l’année qui suit, elles ne sont pas imposables globalement et doivent en conséquence être renseignées dans une rubrique à part.

L’exonération sur les dividendes et les investissements

Il est maintenant possible de demander l'imputation du précompte mobilier retenu sur les dividendes pour maximum 640 €. Il est également possible de mentionner ses actions ou parts dans des entreprises en croissance. Ainsi, en soutenant une petite entreprise, vous pouvez récupérer jusqu'à 45 % du montant investi, avec un plafonnement de l’investissement à 100 000 €. 

La réduction d’impôt de la CPTI

La CPTI est la Convention de Pension pour Travailleurs Indépendants. Les primes versées dans ce cadre bénéficient d’un avantage fiscal de 30 % dans votre calcul impôts.

La réduction d’impôt sur les moins-values sur actions

À l'occasion du partage total de l'avoir social de Pricafs privées, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt pour moins-values sur actions.  

L'économie collaborative

Avec l’expansion de l’économie collaborative, le régime fiscal a été revu, tant pour ses revenus que pour ceux issus de services occasionnels entre citoyens, mais avant tout ceux tirés du travail associatif. Tant que vous ne dépassez pas le plafond de 6 130 €, vous êtes dès lors exonéré d'impôts. Au-delà, ils sont désormais pris en compte dans votre calcul impôts.

Les comptes à l’étranger

Avec la digitalisation et la communication plus facile entre pays, les contrôles sur les comptes détenus à l’étranger sont encore renforcés. Attention de ne pas oublier la case à cocher « compte à l’étranger », car, s’ils ont été productifs de revenus imposables et que vous ne les déclarez pas, vous risquez une amende.

Comment moins payer d’impôt

Voici quelques astuces à appliquer selon votre situation personnelle, afin de bénéficier d’avantages fiscaux qui vont faire baisser la note sur votre calcul impôts.

La rénovation de votre habitation

Le gouvernement encourage certains travaux et vous permet alors de bénéficier de divers avantages fiscaux. Vous pouvez ainsi prétendre à des primes à la rénovation. Que ce soit pour refaire votre toiture, votre installation électrique ou vos menuiseries extérieures, ou procéder à l’assèchement de vos murs. Si vous optimisez votre isolation, votre chauffage et votre consommation d’énergie en général, vous serez éligible à certaines primes sur l’énergie.

Il faut parallèlement vous renseigner sur les primes locales, allouées par certaines communes et province qui prévoient des sommes supplémentaires.

L’avantage fiscal lié au crédit logement

Une assurance épargne peut vous procurer des avantages fiscaux, lors de l’acquisition de votre résidence principale. Vous devez pour ce faire utiliser la réserve constituée pour financer votre assurance solde d'emprunt au moment où vous contractez un crédit logement.

calcul impôts en tenant compte de votre prêt hypothécaire

En faisant valoir ces versements dans votre déclaration d'impôts, vous bénéficiez d'une réduction d'impôt annuelle de 30 % en plus sur le montant épargné.

Attention cependant au changement de législation à compter du 1er janvier 2020 pour les Flamands, car leur bonus logement est supprimé.

La réutilisation de votre hypothèque en cours

Votre crédit hypothécaire vous procure un avantage fiscal important. Afin de ne pas perdre cette source lorsqu’il arrive à échéance, vous pouvez réutiliser cette hypothèque dans le but d’effectuer des transformations dans votre résidence principale, ou encore acquérir une deuxième habitation. Vous bénéficiez ainsi de la prolongation de votre avantage fiscal.

Là encore, cet avantage a pris fin pour les Flamands au 1er janvier 2020.

L'épargne à long terme

L’épargne à long terme apporte de larges bénéfices fiscaux. L’assurance-vie est la plus courante des épargnes de ce type. En 2020, la réduction fiscale s’élève à 30 % du montant épargnée, avec un plafond fiscal s’élevant à 2 390 €.

L’épargne-pension

L’épargne-pension est l’un des moyens les plus populaires pour bénéficier d’un avantage fiscal. Près de trois millions de Belges l’ont déjà adoptée.

Pour l’année 2020, vous disposez de deux options pour choisir votre montant maximal :

  1. vous optez pour un montant maximal de 990 € et vous bénéficiez d’un avantage fiscal de 30 %, ce qui vous permet de récupérer jusqu’à 297 € via vos impôts ;
  2. vous choisissez un montant maximal de 1 270 € et vous bénéficiez alors d’une réduction d’impôt de 25 %,  soit jusqu’à 317,50 €.

Les dons

Les dons à une œuvre caritative vous donnent droit à une réduction d’impôt à hauteur de 45 % des libéralités faites réellement. Pour y être éligible, l’institution doit tout d'abord être agréée et votre don doit être compris entre 40 et 384 300 € par institution et par an.

Les titres-services pour l’aide-ménagère

Pour vos 150 premiers titres-services, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt de 10 %, soit 90 cents par titre-service de 9 €, ce qui représente tout de même 135 €, par personne et par an.

Pour un couple, le plafond est établi à 2 880 €, en considérant que chacun en prend la moitié en charge. Si par exemple, l’un des partenaires achète 2 000 € de titres-services, le surplus des 560 € (2 000 – [2 800 / 2]) n’est pas pris en compte.

Si le partenaire perçoit un revenu trop faible, voire nul, la réduction d'impôt est convertie en crédit d'impôt et l'avantage est remboursé.

Incluez les frais de garde d'enfant dans votre déclaration

Les frais de garde d’enfant peuvent être inclus dans votre déclaration de revenus à hauteur de 11,20 € par jour de garde et par enfant de moins de 12 ans. Votre réduction d’impôt de 45 % équivaut à 5,04 € par jour.

Comment effectuer votre calcul impôts

Il existe désormais sur Internet différents outils gratuits pour vous permettre de connaître le montant de vos prochains impôts. Pour cela, vous devez vous munir de tous les documents qui vont entrer dans leur calcul : fiches de salaire, relevés de revenus et pensions diverses, montant de vos investissements ou recettes immobiliers, etc.

Les outils de calcul impôts sont finalement assez précis. Vous remplissez toutes vos données : état civil, charges de famille et tous vos revenus et charges pour obtenir anonymement un calcul en temps réel.

Voici les principaux sites sur lesquels vous pouvez tester le calcul impôt pour l’année 2020.

Je partage :

Laissez un commentaire




Prêt Hypothécaire

Comparez les banques Obtenez LE meilleur taux !
GRATUIT
Newsletter

Recevez gratuitement
nos conseils et astuces par e-mail !

« Se tenir informer et comparer permet de faire des économies et de gérer efficacement ses finances personnelles. »

Vous n’aimez pas le spam ? Nous non plus ! Votre adresse e-mail sera utilisée exclusivement pour l’envoi de notre newsletter.

>> Plus d'informations sur le traitement de vos données <<